Animaux à déclaration obligatoire: signaler pour ne pas écoper

Il y a à peine quelques années, l'opossum d'Amérique était très peu présent au Québec, préférant le climat un peu plus clément de nos voisins du Sud. On observe cependant de plus en plus ce petit marsupial dans la région. Et comme plusieurs autres mammifères et oiseaux de proie, il fait partie de la liste des animaux à déclaration obligatoire.
À la fois étrange et timide, l'opossum se retrouve près des quartiers résidentiels. En fait, cet omnivore, au même titre que le raton laveur, peut être attiré par le contenu de votre poubelle pour tenter d'y trouver quelque chose pour casser la croûte. La curiosité, voire la témérité, de certains spécimens leur est malheureusement fatale. 
« On reçoit de plus en plus de signalements pour des opossums noyés dans une piscine ou pris au piège. Certains autres sont morts après avoir été frappés par une voiture », a indiqué le lieutenant Claude Lemay, chef de service à la direction de la protection de la faune de l'Estrie.
Or, omettre de signaler la mort d'un de ces individus peut vous valoir un constat d'infraction, a-t-il souligné. En effet, selon le Règlement sur les animaux à déclaration obligatoire, soit l'article 68 de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune, « les animaux indemnes et vivants doivent être remis en liberté. [Ceux qui] sont blessés ou morts doivent être déclarés à un agent de protection de la faune et, si ce dernier l'exige, lui être remis. »
Selon le lieutenant Lemay, la sensibilisation du public est « primordiale ». « Avec le réchauffement climatique, on voit plusieurs espèces méconnues apparaître dans notre entourage. C'est important de savoir s'ils se retrouvent dans la catégorie des animaux à déclaration obligatoire. Les gens sont habitués d'aviser les autorités s'ils frappent un gros gibier. Mais pas un opossum. »
Outre le cerf de Virginie, l'orignal et l'opossum, voici donc la liste de ces bêtes à statut particulier : le boeuf musqué, le carcajou, le caribou, le cougar, le coyote (et hybrides), le loup (et hybrides), les lynx du Canada et roux, les ours blanc et noir ainsi que le renard gris. À cela s'ajoutent tous les oiseaux de proie.