Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le conseil municipal d’Ange-Gardien a modulé ses taux de taxe afin d’amoindrir l’impact fiscal de l’augmentation de certains coûts, notamment les collectes des matières résiduelles et le service de la dette, pour ne nommer que ceux-là.
Le conseil municipal d’Ange-Gardien a modulé ses taux de taxe afin d’amoindrir l’impact fiscal de l’augmentation de certains coûts, notamment les collectes des matières résiduelles et le service de la dette, pour ne nommer que ceux-là.

Ange-Gardien garde le cap avec son budget 2021

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
C’est un budget légèrement à la baisse qu’a adopté le conseil municipal d’Ange-Gardien, lundi soir. Malgré l’augmentation de plusieurs frais, le tout ne se traduira que par une faible hausse des comptes de taxes des citoyens.

«Encore une fois, nous avons élaboré un budget responsable et ambitieux qui tient compte de notre souci de ne pas alourdir le fardeau fiscal des citoyens d’Ange-Gardien, tout en investissant dans l’amélioration de nos infrastructures municipales, au bénéfice de notre population et des générations futures», a fait savoir le maire Yvan Pinsonneault.

Pour compenser la hausse des taux de taxes pour le service de la dette, les infrastructures routières et les secteurs desservis par l’aqueduc et l’égout, la municipalité a diminué le taux de taxe foncière dans les secteurs résidentiels et agricoles d’un montant équivalent.

Ces taux de taxes ont aussi été diminués pour amoindrir l’augmentation des coûts de la collecte des matières résiduelles et la nouvelle taxe pour financer les activités des écocentres de la MRC de Rouville.

«Ainsi, la baisse du taux de taxe foncière pour ces catégories d’immeubles annule en totalité l’augmentation en fonction du service de la dette et environ 50 % de celle en lien avec les matières résiduelles, avance le maire Pinsonneault. De sorte que, pour une résidence desservie par l’aqueduc et l’égout évaluée à 215 000$, le compte de taxes passerait de 1 984$ à 2 015$, soit une hausse de 31$ ou 1,6 %. Pour une résidence non desservie de la même valeur, cette faible augmentation sera de 1,35 %, soit 19,50$.»

À respectivement 0,53$ et 0,47$ par tranche de 100$ d’évaluation foncière, le taux de taxation qui prévaudra en 2021 pour les immeubles résidentiels et agricoles demeure tout de même beaucoup moins élevé qu’en 2012, où le taux unique de taxation avait atteint un pic à 0,725$ pour la même valeur foncière.

En 2021, Ange-Gardien jonglera avec un budget totalisant 5 276 391%, en baisse de près de 1% par rapport à l’année qui s’achève.

On prévoit une diminution de revenus en raison des rabais offerts sur les inscriptions aux activités de loisirs de même que l’annulation de la pénalité de 7% sur les arrérages de taxes, bénéfices consentis dans le contexte de la pandémie, explique le maire Pinsonneault.

Comme 2021 sera une année électorale, des dépenses supplémentaires sont à prévoir au poste de l’administration générale. Les dépenses dans les autres secteurs demeureront pour leur part stables.

D’autres routes seront chouchoutées

Dans le cadre de son plan triennal d’investissements (PTI) couvrant 2021 à 2023, Ange-Gardien poursuivra sur sa lancée des dernières années en investissant principalement dans l’amélioration de ses chemins municipaux. Pas moins de 1,7 million de dollars seront ainsi investis sur trois ans en ce sens, en plus d’un investissement de 2,65 M$ pour la réfection du rang Saint-Georges l’an prochain, projet pour lequel la municipalité touchera également une importante subvention.

Les parcs et espaces verts d’Ange-Gardien auront aussi droit à quelques améliorations et nouvelles infrastructures, avec des investissements qui totaliseront 265 000$ d’ici 2023. Un montant de 10 000$ sera par ailleurs investi pour harmoniser l’affichage municipal, notamment celui des parcs.

Enfin, la municipalité réserve la somme de 1,15 million de dollars l’an prochain pour la construction d’une patinoire multisports couverte, projet qui jouira aussi d’un appui financier dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives.

Ange-Gardien se félicite d’ailleurs de pouvoir aller de l’avant avec ces projets sans devoir augmenter la charge fiscale de ses citoyens.

«Ces [projets] seront financés soit par des subventions ou soit par les divers fonds municipaux, commente le maire Pinsonneault. Un emprunt de 425 000$ à la charge de la municipalité est également prévu à titre de financement à long terme, mais les annuités seront compensées par le fonds constitué des redevances de carrières.»