L’ancienne église presbytérienne, qui a déjà accueilli le studio d’enregistrement du groupe Arcade Fire, a été endommagée par un incendie d’origine suspecte. L’enquête a été transférée à la Sûreté du Québec.

Ancienne église à Farnham: un incendie criminel?

Une ancienne église presbytérienne située au centre-ville de Farnham a été la cible, jeudi, d’un incendie qui pourrait être de nature criminelle. Des traces d’introduction par effraction ont d’ailleurs été observées par les services d’urgence dépêchés sur place. Une école primaire située à deux pas du bâtiment de la rue St-Joseph a dû être évacuée.

« À notre arrivée, il y avait de la fumée apparente, décrit Mario Nareau, directeur du Service des incendies de Farnham. La fumée sortait du premier étage, mais surtout du sous-sol. On est descendus, mais c’était trop chaud. On a dû remonter et on a fait des ventilations pour intervenir en mode défensif, puis en mode offensif. »

Une trentaine de sapeurs de Farnham, Cowansville, Ange-Gardien, Sainte-Brigide-d’Iberville et Notre-Dame-de-Stanbridge ont été mobilisés pour l’occasion. Des membres de l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie étaient aussi sur place pour offrir des rafraîchissements aux sapeurs.

Les dommages, principalement situés au niveau des murs et de la finition, sont évalués à 70 000 $. L’église ne contenait aucun bien, précise M. Nareau. La structure de l’église construite en brique n’a pas été affectée. 

L’incendie a entraîné une panne électrique qui a privé de courant des centaines de clients d’Hydro-Québec, en matinée. 

Le service des incendies a rapidement transféré le dossier à la Sûreté du Québec. Des éléments découverts sur place permettent de croire qu’il s’agit de l’œuvre d’une main criminelle. 

L’église a appartenu au groupe musical Arcade Fire, de 2005 à 2013. Il y avait installé son studio d’enregistrement. Le bâtiment appartient maintenant à une entreprise montréalaise. 

Le bâtiment patrimonial, construit en 1886, a défrayé les manchettes en mars derniers. La SQ s’est présentée sur les lieux et aurait possiblement interrompu une réunion de membres du groupe criminalisé Rock Machines. Une dizaine de motards étaient alors réunis, avait fait savoir la police. Des armes prohibées, des bouteilles d’alcool et des comprimés de drogue avaient été saisis. Deux personnes avaient été arrêtées.

Mario Nareau, directeur du Service des incendies de Farnham

Une rentrée rocambolesque

L’incendie a par ailleurs bousculé la rentrée d’une centaine d’élèves de l’école primaire anglophone située à un jet de pierres de l’église. Les mesures d’urgence ont rapidement été déployées pour évacuer les enfants et les membres du personnel qui ont été accueillis à
l’hôtel de ville. 

Le personnel de la ville s’est assuré de fournir des collations aux enfants regroupés dans la salle du conseil municipal. Un film leur a même été présenté, le temps que la situation entre dans l’ordre et qu’ils puissent réintégrer l’école en ce premier jour de classe.