Dès le 1er décembre, de nouveaux commerces s’installeront dans l’énorme bâtiment de 53 000 pieds carrés qui a été occupé par Loblaws jusqu’en janvier 2016 sur la rue du Sud, à Cowansville.

Ancien Loblaws de Cowansville: les premiers commerces s’installeront bientôt

Dès le 1er décembre, de nouveaux commerces s’installeront dans l’énorme bâtiment de 53 000 pieds carrés qui a été occupé par Loblaws jusqu’en janvier 2016 sur la rue du Sud, à Cowansville.

En avril dernier, La Voix de l’Est avait rapporté que le fabricant Luminaire Authentik, créé par Maude Rondeau en 2015, serait le premier locataire à installer ses pénates dans l’ancien supermarché.

À LIRE AUSSI : Le Loblaws de Cowansville transformé en locaux industriels et commerciaux

Le propriétaire Christian Foisy et sa compagne Maude Rondeau convertiront ce grand espace baptisé Destination Design 360 en locaux industriels et commerciaux où les gens pourront magasiner tout en observant des créateurs à l’œuvre.

D’abord, Luminaire Authentik, qui se spécialise dans la conception, la fabrication et la distribution de luminaires destinés aux domaines commercial et résidentiel, occupera 22 000 pieds carrés du bâtiment, dont 14 000 pieds carrés seront dédiés à son usine de production.

De plus, un lieu de co-working est prévu à même le Julius Café, déjà établi à Bromont. Son propriétaire, Pascal Giroux avance qu’il reste « quelques points à finaliser » avant d’officialiser le tout.

À LIRE AUSSI: Petit grain va loin pour Julius Café

L’atelier La Fleuriste, situé à Bedford, ouvrira quant à lui une deuxième boutique de 2000 pieds carrés. Nouveauté : on y offrira une salle d’atelier où les visiteurs pourront confectionner leur propre terrarium ou bouquet de fleurs avec les éléments nécessaires à leur disposition.

« Je ne pouvais pas fermer à Bedford, car il y a toujours eu un fleuriste. Je ne pouvais pas [faire ça aux citoyens] », a lancé la propriétaire de l’atelier, Geneviève Roy.

Le pignon du bâtiment sera quant à lui occupé par l’artiste Pascale Bouchard, qui y aménagera son studio. Elle y donnera également des ateliers d’art.

Maude Rondeau explique que l’espace gauche du pignon pourra être loué pour des cours de yoga ou des conférences, donne-t-elle en exemple. D’autres commerces devraient faire leur apparition, dont une boutique art de vivre. Mme Rondeau affirme être aussi en pourparler avec Miralis, entre autres.

« Il y a beaucoup de personnes intéressées. Ça bouge beaucoup. Il nous reste des locaux à louer à partir de 1500 pieds carrés jusqu’à 20 000 pieds carrés », indique-t-elle.

Elle affirme également être en pourparler avec la Ville pour établir un marché public extérieur de style « Farmer’s Market ».

« Il n’y a vraiment rien de décidé, a prévenu la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard. On évalue le tout. »