Ami-Bus est maintenant propriétaire de ses locaux de la rue Saint-Jude Sud. L’acte d’achat a été signé chez le notaire le 7 décembre dernier.

Ami-Bus enfin chez soi

Ami-Bus est maintenant propriétaire de ses locaux de la rue Saint-Jude Sud. L’acte d’achat a été signé chez le notaire le 7 décembre dernier.

L’organisme à but non lucratif s’est porté acquéreur de l’immeuble pour la somme de 670 000 $, soit un peu plus que l’évaluation municipale.

« C’est un vieux projet : ça fait longtemps qu’on pense à ça, explique le président du conseil d’administration de l’organisme, Mario Blanchard. Il y a eu une entente avec [l’ancien] propriétaire des lieux qui donnait à l’organisme un droit de premier achat s’il avait l’intention de vendre. Ça s’est concrétisé et toutes les municipalités [membres] étaient d’accord. Entre temps, on avait eu le temps de mettre de côté des fonds pour la réalisation de ce projet. »

Ami-Bus louera une partie de l’endroit, déjà occupée. Les revenus de location permettront à l’organisme de financer son achat et d’alléger le fardeau du prêt engendré par l’acquisition, fait savoir la directrice générale d’Ami-Bus, Julie Gauthier.

Développement

D’autres options ont été considérées, mais l’achat du bâtiment de la rue Saint-Jude Sud représentait l’avenue la plus avantageuse pour l’organisme, croit M. Blanchard. « C’est une belle transaction, poursuit le conseiller municipal de Saint-Paul-d’Abbotsford. On sera plus autonomes. »

« Ça vient consolider nos activités, renchérit Mme Gauthier. Le terrain est assez grand pour entreposer des véhicules et ça nous donne de l’espace pour des projets futurs. »

Ami-Bus possède actuellement huit véhicules, flotte à laquelle deux autres autobus se grefferont en 2019.

Le service, offert présentement à Granby, Saint-Paul-d’Abbotsford, Roxton Pond, Sainte-Cécile-de-Milton et Saint-Alphonse-de-Granby, pourrait s’étendre à d’autres municipalités.

« On a signé une entente avec la MRC de la Haute-Yamaska pour le transport collectif », indique Mme Gauthier. Il y aurait par ailleurs un intérêt du côté de Rouville à développer le transport collectif et adapté, laisse entendre M. Blanchard.

Amis-Bus effectue environ 60 000 déplacements par année, tant en transport collectif qu’adapté.