Le nouveau maire de Sutton, Michel Lafrance.

Alliance Sutton balayé par un vent de changement

Sutton sera administrée par un tout nouveau conseil. Alliance Sutton­, le parti de Louis Dandenault au pouvoir depuis quatre ans, a été balayé par un vent de changement amené par les candidats indépendants. Au moment de mettre sous presse, le résultat du district 6 était le seul à ne pas être sûr.

Michel Lafrance a été élu à la mairie. Il sera accompagné, à la table du conseil, de Daniel Martin, Diane Duchesne, Patricia Lefèvre, Rosanne Cohen et Lynda Graham. Dans le district 6, la lutte était serrée entre André Forest et Kenneth Hill. Seulement trois voix les séparaient et un recomptage était en cours, à 23 h. Près de 58 % des citoyens inscrits­ sur la liste électorale ont voté.

« J’aimerais remercier tous les citoyens, a lancé d’entrée de jeu le nouveau maire. Le taux de participation a été élevé, ce qui veut dire que notre démocratie dans la petite communauté de Sutton est en santé. Le peuple a parlé. C’est sûr que je me réjouis. »

M. Lafrance ne craint pas le manque d’expérience en politique municipale des nouveaux élus. Il assure qu’il pourra compter sur le soutien des anciens élus et des confrères des autres municipalités de la MRC Brome-Missisquoi. De plus, il croit que son expérience au sein de plusieurs conseils d’administration, où il a eu à gérer budgets­ et projets, lui sera utile.

« Toute notre équipe est déçue des résultats, a commenté pour sa part Louis Dandenault, qui termine ainsi son mandat à la tête de Sutton. Les gens ont des attentes élevées. On a fait beaucoup de choses et on est très fiers de nos résultats, mais les gens en ont décidé autrement. Je souhaite bonne chance aux nouveaux élus. Le grand gagnant, faut que ce soit Sutton. »

Michel Lafrance croit qu’il n’y a pas d’amertume chez les anciens élus, qui céderont bientôt leur place au nouveau conseil. « Ils ont donné quatre ans de leur vie et il faut respecter qu’ils aient mis un effort, souligne le gagnant des élections. Il y a un fil conducteur [entre les indépendants], c’est la volonté de consulter la population de Sutton. Ce qu’on a décodé, c’est que les gens veulent être consultés dans les grands dossiers. Ils veulent savoir ce qui se passe. On est tous engagés dans cette démarche-là. »

Le nouveau conseil sera formé de quatre femmes et de trois hommes, alors que celui des quatre dernières années comptait seulement deux femmes.