Jean-François Frenette, Carl Morissette et Paul Goulet ont dévoilé les détails de la conférence d’Alex Harvey à Granby. Celui-ci a participé au point de presse par vidéoconférence.

Alex Harvey en conférence à Granby

Le fondeur olympien, Alex Harvey, sera de passage au complexe sportif Artopex le 10 juin prochain pour offrir une conférence sur la persévérance.

Comme les places sont limitées, l’événement est sur invitation. Le public sera toutefois en bonne partie composé de jeunes, puisqu’environ 200 étudiants de niveau secondaire des différentes écoles de la commission scolaire du Val-des-Cerfs seront invités à y assister sans frais.

La présentation de cette conférence, qui était dans l’air avant que le fondeur annonce sa retraite, est le fruit de la mobilisation de la communauté d’affaires, a précisé vendredi le directeur général du complexe Artopex, Paul Goulet, lors d’un point de presse. « On est plus qu’une bâtisse. On est une force au sein de la communauté qui est capable de mobiliser les intervenants », a-t-il fait valoir. 

Le complexe sportif Artopex s’est notamment associé avec une poignée de partenaires financiers afin de pouvoir accueillir Alex Harvey à Granby. Il s’agira de la deuxième conférence que le fondeur prononce — l’autre est prévue en mai — depuis qu’il a mis un terme à sa carrière et raflé deux podiums le mois dernier sur les plaines d’Abraham. 

« Le centre Artopex a l’air d’être vraiment un beau centre et ça cadre avec mes valeurs et ce qu’on essaie de promouvoir et de projeter. C’est pour ça qu’on a décidé de venir à Granby », a expliqué Alex Harvey en vidéoconférence. 

Celui-ci dit aimer s’adresser aux jeunes pour les motiver à bouger, mais aussi à trouver leur passion, peu importe le domaine. Il croit être bien placé pour parler de persévérance. Son parcours n’a pas été exempt d’embûches, de blessures et de contre-­performances. « J’essaie de leur montrer que ce n’est pas toujours rose, pas toujours facile », dit celui qui a poursuivi ses études durant sa carrière sportive, de sorte qu’il ne lui manque que quatre cours pour terminer son baccalauréat en droit. 

Inspiration

« Que des gens qui n’œuvrent pas au quotidien auprès d’élèves veulent parler de persévérance scolaire, ça a pour nous une dimension importante. Les jeunes s’attendent à l’école de se faire dire qu’il faut persévérer. Mais quand ils entendent le même message dans la communauté et auprès des gens d’affaires, ça a un écho différent », a affirmé le directeur général adjoint de la commission scolaire du Val des Cerfs, Carl Morissette.

Selon lui, les billets seront distribués, entre autres lors de galas méritas, à des élèves de premier et deuxième secondaire ainsi qu’à des étudiants de la formation professionnelle et de la formation générale adultes. Ces deux clientèles cibles sont visées, d’une part parce que l’entrée au secondaire se révèle parfois une période de transition difficile et d’autre part pour saluer les efforts de ceux qui terminent leur parcours.

« On souhaite que les plus jeunes voient les plus grands qui ont persévéré. Et on trouve qu’Alex Harvey incarne ces deux messages, celui de ne pas lâcher et celui de dire bravo. D’avoir une personnalité comme Alex Harvey, c’est un cadeau du ciel », dit M. Morissette. 

La députée de Brome-Missisquoi, ministre déléguée à l’Éducation et olympienne elle aussi, Isabelle Charest, devrait participer à la soirée. Benoit Léveillé, engagé dans l’organisation de plusieurs événements sportifs à Granby et directeur par intérim de l’école de la Moisson-d’Or, fera office de maître de cérémonie. 

« C’est une espèce de main tendue où tout ce monde-là vient ensemble et si on réussit à en convaincre deux ou trois d’aller plus loin, ça aura valu tout ça », dit le DG du complexe sportif Artopex.

Le plateau sportif sera aménagé pour permettre à 500 personnes d’assister à la conférence d’Alex Harvey. Les autres billets seront distribués par les partenaires de l’événement, dont la caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska, Mercedes-Benz Granby, Artopex et le Domaine Château-Bromont. 

Au cours des dernières années, le complexe sportif a redistribué plus de 75 000 $ dans la communauté, dont à la commission scolaire du Val-des-Cerfs, affirme Paul Goulet.