Les installations d'Aldex Chemical seront reconstruites dans le parc industriel de Granby et auront cette allure.

Aldex chemical: Granby donne le feu vert à la reconstruction

Complètement ravagées par une explosion et un violent incendie l'automne dernier, les installations d'Aldex Chemical, à Granby, seront reconstruites. L'entreprise du parc industriel a reçu le feu vert de la Ville en début de semaine. Les demandes de dérogation mineure et de permis de construction, déposées au service d'urbanisme, ont toutes deux reçu l'aval des élus lors de la dernière séance ordinaire du conseil municipal.
La fille du propriétaire d'Aldex, Vanessa Kurtz, s'est réjouie hier d'avoir franchi une nouvelle étape. L'objectif, dit-elle, est de reconstruire «le plus vite possible». Avant d'entreprendre les travaux, l'entreprise devra cependant obtenir l'autorisation du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs. «Les tests de sol sont négatifs. Il ne devrait donc pas y avoir de problème», estime-t-elle.
Une fois l'usine reconstruite, la vingtaine de personnes qui ont perdu leur travail à la suite de l'incendie devrait être rappelée au travail, assure Mme Kurtz. Actuellement, cinq employés continuent à oeuvrer pour Aldex dans un local temporaire. L'investissement lié à la construction de la nouvelle usine demeure confidentiel.
Moins dangereux
Information importante pour les résidants du secteur qui pourraient craindre un nouveau sinistre: les produits chimiques à l'origine de l'incendie ne seront plus traités à Granby.
«Les matériaux qui ont causé l'incendie sont sortis du Canada. La fabrication de polymère va se faire aux États-Unis», précise Vanessa Kurtz. Dans la foulée, deux nouvelles lignes de produits seront par ailleurs introduites dans les nouvelles installations, précise-t-elle.
Le maire Pascal Bonin affirme être heureux de la reconstruction de l'usine, d'autant plus que le niveau de dangerosité de l'endroit sera dorénavant moindre. «C'est une bonne nouvelle. Ce sont des emplois qui sont ici de longue date», a-t-il dit. 
Tous les détails dans notre édition de jeudi