Alain Turcotte et Christian Malo (au centre de la photo) deviendront respectivement président et éditeur puis directeur général de La Voix de l’Est le 1er janvier 2018. Ils sont ici entourés de l’actuelle présidente et éditrice Louise Boisvert et du président-directeur général de Groupe Capitales Médias, Claude Gagnon.

Alain Turcotte deviendra président et éditeur de La Voix de l'Est

La direction de La Voix de l’Est connaîtra d’importants changements le 1er janvier 2018. Alain Turcotte deviendra alors président et éditeur du quotidien granbyen, palliant ainsi le départ à la retraite de Louise Boisvert.

M. Turcotte, qui occupe déjà les mêmes fonctions au Nouvelliste de Trois-Rivières, se retrouvera également aux commandes de La Tribune­ de Sherbrooke. 

« Je suis motivé et emballé. C’est une belle occasion, de diriger trois journaux », a-t-il indiqué mardi après-midi, après l’annonce­ de sa nomination. 

Alain Turcotte s’est joint au Nouvelliste en tant que stagiaire au début des années 1980. Il y a notamment œuvré comme chef de pupitre et comme directeur des sports avant de devenir président­ et éditeur en 2008. 

M. Turcotte aborde maintenant ses nouvelles fonctions avec enthousiasme. « Je tiens à partager les meilleures pratiques d’un journal­ à l’autre », a-t-il indiqué.

« Une nouvelle qui émane de La Voix de l’Est peut parfois être lue beaucoup plus ailleurs [que sur son territoire]. [...] On a une contribution de groupe qui est importante. »

Étroitement impliqué dans le développement des sites et applications numériques de Groupe Capitales Médias, M. Turcotte a présenté La Voix de l’Est comme un grand journal, très près de son lectorat. « Vous êtes impliqués dans votre communauté. Vous ne souffrez d’aucun complexe. »

Directeur principal marketing et distribution à La Voix de l’Est, Christian Malo sera quant à lui promu au rang de directeur général. « Ce ne sont pas les défis qui manquent. Mais je pense humblement pouvoir contribuer afin que les succès du journal continuent­ », a-t-il affirmé.

Deux autres nominations ont également été annoncées lundi. Maurice Cloutier devient éditeur adjoint de La Voix de l'Est. Il occupera également cette fonction du côté de La Tribune en plus d'y tenir le rôle de directeur général. Stéphan Frappier deviendra quant à lui éditeur adjoint et directeur général du Nouvelliste.

« Je pars vraiment la tête reposée »

Louise Boisvert en a surpris plus d’un la semaine dernière en annonçant son départ pour la retraite. Elle aura donc été présidente et éditrice de La Voix de l’Est pendant trois ans et demi. « J’ai découvert une très belle région. J’ai aussi découvert une belle équipe, composée de gens impliqués », a mentionné celle qui dirige également­ La Tribune depuis 15 ans. 

Bien que son départ entraînera une importante réorganisation, Mme Boisvert se dit fort confiante quant à la suite des choses. « Je pars vraiment la tête reposée. »

Président-directeur général de Groupe Capitales Médias, Claude Gagnon souligne néanmoins que les médias doivent aujourd’hui s’adapter aux bouleversements qui affectent l’industrie. « La grande transformation au niveau du numérique demande qu’on adapte nos organisations. Ça prend des organisations qui sont plus légères et, surtout, qui permettent d’importer d’un endroit à l’autre les meilleures pratiques. Ça devient essentiel. »