Stephen Chevanelle, alias « DJ Doum Doum », fait maintenant face à 10 accusations­.

Agression sexuelle de mineures: nouvelles accusations contre Stephen Chevanelle

La liste des accusations s’allonge au dossier d’un disc-jockey d’Acton Vale accusé d’avoir agressé sexuellement des mineures.

Deux autres présumées victimes ont récemment porté plainte contre Stephen Chevanelle, 54 ans, ce qui porte le nombre de plaignantes à cinq.

Comme les précédentes, elles reprochent à celui qui était surnommé « DJ Doum Doum » de leur avoir fait des attouchements et de les avoir agressées sexuellement. Les gestes auraient eu lieu en 2018 à Acton Vale et alors qu’elles étaient toutes deux âgées de huit ans.

M. Chevanelle a de nouveau plaidé non coupable à ces accusations et tous les dossiers ont été remis, pour la forme, en avril. Entre-temps, l’accusé demeure en liberté sous conditions.

Autres délits allégués

Les premières accusations, déposées en octobre dernier, font état d’agressions et d’attouchements sexuels commis sur trois mineures qui étaient âgées de quatre, huit et neuf ans au moment des faits reprochés. Ces délits auraient été commis entre 2013 et 2018.

Un communiqué de la SQ précisait que les fillettes « se trouvaient sous sa responsabilité [NDLR : de l’accusé] à son domicile » lors des infractions. En tout, l’accusé fait face à 10 accusations.

Selon le 98,5 FM, Stephen Chevanelle était très impliqué dans sa communauté, œuvrant entre autres comme DJ lors d’événements locaux comme des activités de financement ou la Fête nationale. Il n’a pas d’antécédent criminel.

Il est défendu par Me Stéphane Comptois, tandis que Me Claudie Gilbert, du ministère public, représente la poursuite. Pour une accusation d’agression sexuelle envers un mineur, le Code criminel prévoit une peine de détention maximale de 14 ans.