Christopher Dégarie Giroux peu avant sa première comparution au palais de justice de Granby le 16 juillet dernier. Il a reconnu, jeudi, avoir agressé sexuellement une fillette de neuf ans dans un restaurant McDonald’s de Granby.

Agression d'une fillette dans un McDonald's: Dégarie Giroux plaide coupable

L’homme qui a agressé sexuellement une fillette de neuf ans dans un restaurant McDonald’s de Granby, en juillet dernier, a reconnu ses gestes devant la cour, jeudi.

Du box des accusés, pieds et poings liés, Christopher Dégarie Giroux, 22 ans, a plaidé coupable aux trois accusations déposées contre lui, soit agression sexuelle, attouchements sexuels et non-respect d’une ordonnance de la cour.

Me Valérie Simard-Croteau, du ministère public, a toutefois demandé le retrait du chef d’attouchements sexuels, une accusation moins grave que l’agression sexuelle.

Pour toute réaction, M. Dégarie Giroux a répété trois fois « oui, madame » lorsque la juge Danielle Côté, de la Cour du Québec, lui a demandé si son plaidoyer de culpabilité était libre et volontaire.

À la défense, Me Geneviève Cardin a demandé que son client subisse une évaluation quant à sa personnalité, ses motivations et son risque de récidive, une étape appelée rapport présentenciel. 

M. Dégarie Giroux sera également évalué sur sa sexualité.

Ces documents serviront aux parties pour déterminer la sentence à imposer à l’accusé lorsque son dossier reviendra devant la cour, en mars.

M. Dégarie Giroux, qui souffre d’une déficience intellectuelle, a été déclaré apte à comparaître ainsi que criminellement responsable. Fort probable, donc, que la poursuite demande une peine d’incarcération.

« Il est responsable (des crimes commis), a indiqué Me Simard-Croteau. Il a une certaine limitation, mais il comprend bien. »

Quant à la peine qu’elle suggérera au tribunal, « ça va dépendre des rapports » demandés, a dit la procureure.

Selon le Code criminel, l’accusation d’agression sexuelle est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 14 ans de prison.

Bousculade

La fillette et sa famille étaient de passage à Granby lorsque le crime a été commis, soit le 15 juillet 2019 vers 22 h. La fillette s’est rendue seule dans les toilettes de l’établissement de la rue Denison Est, où M. Dégarie Giroux l’a rejointe.

Inquiet de l’absence prolongée de sa fille, son père est entré dans la pièce où il a surpris l’accusé. Une bousculade s’en est suivie et M. Dégarie Giroux a pris la fuite. Il a été arrêté quelques minutes plus tard par la police de Granby.

Au moment de l’infraction, il lui était interdit d’être en contact, seul, avec des mineures à la suite d’une précédente condamnation pour des gestes similaires commis à Longueuil.

En 2018, il avait été condamné à 90 jours de prison pour agression sexuelle, contacts sexuels avec une mineure, non-respect de ses conditions et fabrication de fausses preuves en cour. Il avait également été inscrit au Registre des délinquants sexuels pour 10 ans. 

Dans un immeuble résidentiel, il avait là aussi abordé une mineure qu’il ne connaissait pas. Deux ans plus tôt, Christopher Dégarie Giroux avait été trouvé coupable de vol à main armée et d’entrave au travail des policiers. 

Il reste détenu en attendant sa sentence et il lui est interdit de communiquer avec sa victime ou ses proches.