Un technicien en scène de crime de la Sûreté du Québec a prélevé différents éléments de preuve dans le stationnement du Cégep de Granby, jeudi soir, à la suite de l'agression qui a envoyé un quinquagénaire à l'hôpital.

Agression à Granby: un suspect arrêté à Ange-Gardien

Un Gardangeois de 32 ans a été arrêté par les enquêteurs de la Sûreté du Québec, tard jeudi soir, en lien avec l’agression survenue dans un véhicule garé dans le stationnement du Cégep de Granby quelques heures plus tôt. Un troisième individu, recherché par les policiers, serait impliqué dans cette affaire.

Rappelons qu’un homme âgé de 52 ans a fait irruption, ensanglanté, au cégep, jeudi midi, alors qu’il venait d’être attaqué à l’arme blanche. Il souffre de blessures au cou et au menton, mais sa vie n’est pas en danger. 

Une importante opération de recherche a été lancée par les policiers de Granby pour épingler l’auteur de cette agression. En plus d'un périmètre de sécurité érigé dans le stationnement du cégep, une autre scène a été protégée dans celui d’une banque située à l’intersection des rues Principale et Centre. Des taches de sang ont été découvertes sur la chaussée.

L’enquête policière a été transférée au Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ en fin d’après-midi jeudi en raison des niveaux de service. Différentes techniques d’enquête ont permis aux policiers de procéder à l’arrestation d’un homme de 32 ans à Ange-Gardien pour agression armée, séquestration et menaces. 

Le suspect, qui connaît sa présumée victime, était blessé. Il a donc été transporté à l’hôpital pour soigner ses blessures. Lorsqu’il a obtenu son congé, il a été conduit au poste de police pour y être interrogé. Il devrait comparaître vendredi au palais de justice de Granby. 

Une troisième personne serait impliquée dans cette affaire. Les policiers poursuivent leur enquête qui pourrait mener à son arrestation.