Lac-Brome envisage de mieux identifier en tant que corridor scolaire les rues Victoria, Maple, James et le chemin Knowlton (photo). «Ça pourrait faire un déclic dans la tête des gens», dit une citoyenne.

Affichage de corridor scolaire à Lac-Brome: «ça ne serait pas un luxe»

Contrairement à plusieurs municipalités, aucun panneau ni marquage n’indique la présence d’un corridor scolaire dans le secteur Knowlton à Lac-Brome, ce que déplore une citoyenne qui y circule fréquemment.

« Il y a deux écoles primaires, plusieurs enfants qui marchent, beaucoup de véhicules lourds sur le chemin Knowlton et la limite de vitesse n’est pas toujours respectée. Vraiment, ça ne serait pas un luxe », indique la femme souhaitant garder l’anonymat. 

« Je ne trouve pas ça correct, dit-elle. On connaît tous des enfants et on ne voudrait pas qu’il arrive quelque chose. Avec des panneaux de corridor scolaire, ça pourrait faire un déclic dans la tête des gens. »

Ces panneaux — souvent ovales, jaunes et parfois bonifiés de marquage sur les trottoirs — indiquent les trajets les plus sécuritaires à emprunter pour les écoliers et invitent les automobilistes à la prudence. Ils sont parfois accompagnés de dos d’âne, de passages piétonniers ou d’avancées de trottoir.

Mais leur installation est facultative et laissée à la discrétion des villes, précise Émilie Lord, porte-parole au ministère des Transports. Québec ne tient pas de statistiques à ce sujet, mais la plupart des grandes villes en ont.

À Lac-Brome, on indique que des pourparlers « très avancés » sont en cours avec les deux écoles primaires concernées — Saint-Édouard et l’Académie Knowlton — afin de remédier à la situation.

La forme et la fréquence restent à déterminer, mais on souhaite mieux identifier en tant que corridor scolaire les rues Victoria, Maple, James et le chemin Knowlton, dit Ghyslain Forcier, responsable des communications à la Ville. 

Pourquoi avoir attendu si longtemps ? « S’il n’y a pas l’expression d’un besoin, je ne vois pas pourquoi la Ville en ferait plus que l’affichage qui est déjà en place », dit M. Forcier, faisant référence aux pancartes indiquant les zones scolaires et relevant du ministère des Transports.

La Ville a aussi effectué des travaux dans la rue Victoria en 2018. « Là, toutes les pièces tombent en place », dit-il.

Seule une personne aurait dénoncé la situation à la municipalité. Une traverse piétonnière avec feux clignotants a par ailleurs été installée près de l’école Saint-Édouard en 2018, rappelle la Ville.