Une partie de la structure de l’Octogone Plaza s’est affaissée le 4 mars. Une poutre d’acier corrodée serait notamment en cause.

Affaissement de structure à l'Octogone Plaza: des locataires sur le qui-vive

Les occupants d’une dizaine de logements de l’Octogone Plaza, à Granby, ont dû être évacués en raison d’un problème majeur de structure de l’imposant immeuble de béton. Des ingénieurs sont à pied d’œuvre pour trouver la cause de l’affaissement d’une poutre près de la piscine. Le service des incendies suit également le dossier de près.

Tout ce branle-bas angoisse bien des locataires de l’immeuble qui, selon nos informations, compte une centaine d’unités. « Le mercredi 4 mars, vers 21 h, il y a eu un bruit terrible. Nous avons su beaucoup plus tard que c’était dû à un pilier de la piscine. Des appartements se sont affaissés, des murs sont craqués et des planchers sont croches. On a été expulsés de nos logements et on ne sait pas quand on pourra les réintégrer. Plusieurs personnes sont inquiètes, bouleversées », a confié une personne évacuée, préférant garder l’anonymat.

Plusieurs personnes se questionnent à propos de l’intégrité et de la stabilité de la structure depuis l’événement. « J’ai remarqué des trous et des fentes au-dessus de ma porte. Est-ce que le bâtiment est vraiment assez sécuritaire pour qu’on puisse rester ici ? Je l’espère. Du moins, c’est ce que les pompiers disent pour nous rassurer. La plupart des gens qui vivent ici ont plus de 80 ans. C’est un stress énorme pour tout le monde », a mentionné un autre résident, qui a demandé à ce que l’on taise son identité.

Une de nos sources se dit particulièrement inquiète à propos de l’intégrité du bâtiment, car elle sera mise à rude épreuve au cours des mois à venir. La personne faisait entre autres le parallèle avec le projet de construction, par l’entrepreneur et promoteur Georges Landry, d’un nouvel immeuble de 79 logements destinés aux 55 ans et plus près de l’Octogone Plaza. « La présence de roc est importante sur le terrain, d’imposants travaux de préparation, dont du dynamitage, seront nécessaires », pouvait-on lire dans La Voix de l’Est, en novembre dernier.

À LIRE AUSSI: Nouvel immeuble de 79 logements: un projet de 13,5 M$ à Granby

Responsabilité

Une réunion pour faire le point sur la situation avec les locataires a eu lieu lundi. Ce que déplore l’une des personnes vivant à l’Octogone à qui nous avons parlé. « Je trouve ça irresponsable de nous avoir laissés durant cinq jours sans nouvelles, a-t-elle clamé. Et peut-être plus que ça si le problème était connu des propriétaires. »

De son côté, Robert Landry, membre de la famille propriétaire de l’Octogone Plaza, a tenu à remettre les pendules à l’heure. Selon lui, rien n’a été laissé au hasard concernant la sécurité des résidents et pour les tenir au courant de la situation. « Dès le lendemain de l’événement [le 5 mars], des ingénieurs étaient sur place et on a demandé l’évacuation immédiate. » Une poutre d’acier corrodée prématurément serait à l’origine de l’affaissement de la structure de béton, a-t-il spécifié.

Selon le copropriétaire, cinq logis ont été évacués. On parle de trois de plus du côté du service des incendies, dont la division prévention supervise le dossier. 

M. Landry est d’avis qu’il n’y a pas « place à paniquer ». « Il ne faut pas dramatiser. On a des gens dans un secteur qui ont été évacués de façon préventive. On regarde pour ramener [la structure] au niveau. Il n’est pas question qu’on lésine avec le problème, a-t-il indiqué. Et on comprend les craintes des locataires. On espère qu’après cinq jours de stabilisation de l’immeuble, les gens pourront réintégrer leur logement. »

— Avec la collaboration d’Isabelle Gaboriault