Les élus de Granby, Bromont et Cowansville ont entériné lundi l’entente d’un an qui les lie à la Régie aéroportuaire régionale des Cantons-de-l’Est.

Aéroport Roland-Désourdy: les élus entérinent l’entente d’un an

Les élus de Granby, Cowansville et Bromont ont officiellement adopté, lundi, des résolutions confirmant la reconduction de l’entente d’un an qui les lie à la Régie aéroportuaire régionale des Cantons-de-l’Est (RARCE).

Outre le renouvellement de la convention tripartite, La Voix de l’Est avait dévoilé le 8 décembre que l’aéroport Roland-Désourdy engendrait des retombées économiques dans la région, directes et indirectes, avoisinant 2,8 millions de dollars. Cette statistique englobe les dépenses d’exploitation et d’immobilisation par ville. 

Près de 84 % de ces retombées vont à Granby, soit un peu plus de 2,3 millions, tandis que Bromont récolte environ 350 000 $ et Cowansville près de 100 000 $. 

De plus, au cours des deux dernières années, le nombre d’emplois au sein des entreprises établies sur le site de l’aéroport, rue du Ciel à Bromont, est passé de 39,3 à 49,8, soit une hausse de 26,7 %. 

La masse salariale de ces effectifs a quant à elle grimpé de 44,8 %, passant de près de 1,9 M$ à un peu plus de 2,7 M$. Le salaire moyen est de 47 976 $, alors qu’il est de 42 546 $ à l’échelle du Québec, peut-on lire dans l’étude de la firme Explorer Solutions, mandatée par les trois municipalités. 

Notons que Granby (avec environ un demi-million de dollars) et Bromont (431 000 $) représentent la moitié de la masse salariale, totalisant 19 emplois. 

Les trois Villes ont par ailleurs convenu d’approfondir le dossier au cours de la prochaine année afin de jeter les bases d’une entente à plus long terme.