Vicky Lessard, coordonnatrice Ressources humaines et communications à la Ville d’Acton Vale, Réal Leboeuf, conseiller au Syndicat canadien de la fonction publique, Michel Morin, employé col bleu, Pierrette Lajoie, conseillère municipale, Guylaine Roy, vice-présidente du Syndicat des employés municipaux d’Acton Vale, Jean-François Pereira, trésorier du syndicat, Nathalie Ouellet, directrice générale de la Ville, Robert Robidoux, président du syndicat et Éric Charbonneau, maire d’Acton Vale, ont participé à la signature de l’entente.

Acton Vale s’entend avec ses employés

Les négociations en vue du renouvellement de la convention collective des 35 employés municipaux d’Acton Vale sont terminées.

Une nouvelle entente de cinq ans a récemment été signée entre la municipalité d’un côté et ses cols blancs et bleus de l’autre, a annoncé la Ville, lundi. 

Le document, qui prévoit des augmentations salariales de 10 % sur cinq ans et la bonification de certains avantages sociaux, avait préalablement été entériné par 91 % des employés.

« Je crois qu’il s’agit d’une bonne convention pour les deux parties, indique le maire Éric Charbonneau. Les relations de travail sont bonnes, nous l’avons constaté en négociation et il était important pour le conseil que cela se poursuive. »

Climat

La signature d’une nouvelle entente a nécessité huit rencontres qui se sont déroulées « dans un climat d’écoute et de collaboration », dit la Ville dans un communiqué, ajoutant qu’elle remercie « tous ses employés de leur excellent travail ».

« Je pense qu’on en est arrivés à une entente gagnant-gagnant pour l’employeur et les employés », mentionne Vicky Lessard, coordonnatrice des ressources humaines et des communications à Acton Vale.

L’ancienne entente entre la Ville et ses employés membres du Syndicat canadien de la fonction publique était échue depuis décembre 2018.