La ministre responsable de la Montérégie Lucie Charlebois a annoncé des investissements de près de 21 millions.

Acton Vale reçoit une aide de 2,93 M$

Plusieurs municipalités de la région pourront bénéficier de l’appui financier du gouvernement du Québec pour réaliser des projets d’infrastructures sportives et de loisirs. En tout, 17 projets ont été retenus en Montérégie dans le cadre de la quatrième phase du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives, totalisant près de 21 millions de dollars en subventions.

Outre le projet de vélodrome intérieur du Centre national de cyclisme de Bromont, dont la subvention de 4,5 millions de dollars a été annoncée lundi, notons que la Ville d’Acton Vale touchera un peu plus de 2,93 millions de dollars pour construire un tout nouveau gymnase double multifonctionnel à la Polyvalente Robert-Ouimet dans la commission scolaire de Saint-Hyacinthe.

«Notre gouvernement n’hésite pas à mettre en œuvre diverses actions, pour donner à chacun le goût de bouger dès le plus jeune âge et tout au long de la vie. Les investissements que nous faisons dans les infrastructures sportives et récréatives sont une démonstration concrète de l’importance que nous accordons au bien-être et à la qualité de vie des familles et de la population en général», a indiqué par voie de communiqué le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx.

La municipalité de Saint-Paul-d’Abbotsford, pour sa part, obtiendra 90 814 $ pour aménager une surface de dek hockey.

L’enveloppe prévoit également 34 357$ pour l’aménagement du parc Coulicou, situé au coin des rues Bernard et des Colibris à Ange-Gardien.

Dans Brome-Missisquoi, Plein Air Sutton/MTB touchera la somme de 24 178$. L’organisme prévoit utiliser l’argent pour effectuer la réfection de ses ponceaux.

«Le gouvernement s’est engagé à ce que toutes les régions profitent de nouvelles installations sportives et récréatives répondant à la fois aux besoins des athlètes, des jeunes sportifs et de la population en général. En encourageant ainsi l’activité physique, nous favorisons le bien-être général de toute la population et nous en sommes fiers», a souligné Lucie Charlebois, ministre responsable de la Montérégie et déléguée à la Santé publique et aux Saines habitudes.

— avec la collaboration

de Marie-Ève Martel