L’enveloppe de 50 000 $ allouée en 2019 par la Ville de Granby au programme de subvention à l’achat d’un vélo est épuisée.

Achat d'un vélo : plus de 1000 Granbyens ont bénéficié de l'aide de la Ville

La popularité du programme de subventions de la Ville de Granby qui prévoit une aide financière à l’achat d’un vélo ne s’est pas démentie au cours de l’été. À preuve, l’enveloppe de 50 000 $ disponible pour l’année 2019 est épuisée. Le programme reviendra l’an prochain, mais ce pourrait être la fin de cette initiative.

« On ne continuera pas ce programme-là ad vitam aeternam. On lance le message que si les gens veulent profiter de la subvention ce sera peut-être le moment l’an prochain », a souligné le maire Pascal Bonin en mêlée de presse mardi, au terme de la première séance ordinaire du mois de septembre.

Tel qu’entériné le mois dernier, les élus tiendront dorénavant deux séances ordinaires par mois pour éviter que les rencontres ne s’étirent trop en longueur. La prochaine est prévue le 23 septembre.

Les demandes de subventions reçues jusqu’au 3 septembre 2019 seront honorées, précise le directeur général de la Ville, Michel Pinault.

Les détails du programme d’aide financière en 2020 devraient être présentés au cours des prochaines semaines. Un nouveau montant de 50 000 $ devrait y être alloué.

En vertu du programme adopté en juin 2018 par la Ville, les Granbyens peuvent recevoir une remise de 50 $ à l’achat d’un vélo standard neuf. La subvention est la même pour un vélo usagé acheté d’une entreprise commerciale. L’aide financière grimpe par ailleurs à 75 $ pour un vélo standard usagé, acheté d’un OSBL tel qu’Écolo-Vélo du cœur, et à 100 $ à l’achat d’un vélo électrique neuf.

Le vélo doit avoir été acheté chez un commerçant qui a pignon sur rue à Granby. Aussi, le programme n’est applicable qu’une seule fois par citoyen.

Plus de 1000 vélos

Selon le maire Bonin, ce sont plus de 1000 vélos qui ont bénéficié d’une subvention depuis le lancement du programme, dont 728 cette année.

« Dépasser 1000 vélos pour une ville de 70 000 habitants, c’est énorme. Je pense que les gens en ont profité et ça a marqué un point. Mais à moment donné, il faut passer à autre chose », estime-t-il.

En mai dernier, le conseil municipal avait décidé de doubler le budget alloué à ce programme, le faisant ainsi passer de 25 000 à 50 000 $, pour répondre à la demande. En 2018, ce sont 35 000 $ qui ont été accordés à ce projet.

« Cette initiative cadre parfaitement avec le Plan environnement puisqu’elle favorise la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De plus, en encourageant la pratique du vélo, nous atteignons l’une des aspirations de la planification stratégique, celle d’être une communauté en santé », a relevé par voie de communiqué la conseillère municipale responsable des dossiers environnementaux, Catherine Beaudin.