Selon le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, il est «prématuré» pour la compagnie ferroviaire de se prononcer au sujet du projet de liaison ferroviaire entre Montréal et Sherbrooke.

Achat de la CMQR par le CP: pas de pétrole sur le réseau, selon Bonnardel

Dans la foulée de l’annonce mercredi par le Canadien Pacifique (CP) de l’acquisition des actifs de la Central Maine and Quebec Railway (CMQR), le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, s’est entretenu avec James Clements, vice-président principal, Planification stratégique et transformation technologique du CP.

La sécurité a été au coeur du bref entretien, a indiqué en entrevue à La Voix de l’Est le député de Granby et ministre responsable de l’Estrie. «Il m’a confirmé qu’il n’y aura pas de transport de pétrole sur le réseau. Ça ne figure pas au plan d’affaires du CP. Ce ne serait pas logique avec un réseau qui a besoin d’investissements.»

Le CP n’a toutefois pas donné suite à nos questions sur le sujet.

Il a aussi été question de la voie de contournement à Lac-Mégantic. «C’est immensément important et [le CP] va continuer le processus enclenché avec CMQR et le fédéral», a mentionné François Bonnardel. Ce qu’a corroboré le responsable des relations médias de l’entreprise, Jeremy Berry.

Selon le ministre des Transports, il est «prématuré» pour la compagnie ferroviaire de se prononcer au sujet du projet de liaison ferroviaire entre Montréal et Sherbrooke. Rappelons que l’initiative, portée par l’Alliance du corridor ferroviaire Estrie Montérégie (ACFEM), se décline en deux volets: le transport de marchandises et de passagers.

Une étude est par ailleurs en cours au MTQ pour «évaluer les coûts» du projet. «Quand on aura tout en main, on pourra s’asseoir avec un joueur majeur comme le CP pour discuter du transport de passagers entre Montréal et Sherbrooke et réduire le nombre de véhicules sur nos routes. [...] Je suis persuadé que l’entreprise investira les sommes nécessaires pour avoir un réseau sécuritaire.»