Un automobiliste a été blessé lors d’une collision avec un camion survenue jeudi sur la route 235, à l’intersection du rang de la Gare, à Sainte-Sabine.

Accidents sur la route 235: le ministère des Transports mènera une étude

L’intersection de la route 235 et du rang de la Gare à Sainte-Sabine a encore une fois été le théâtre d’une collision, jeudi. La municipalité réclame au ministère des Transports du Québec l’installation d’un feu clignotant pour améliorer la sécurité à cet endroit. Le Ministère procédera à une étude pour déterminer si des modifications doivent être apportées à l’intersection.

« Incroyable », laisse tomber Royal Paquet, un citoyen qui habite à l’intersection de la route 235 et du chemin de la Gare et qui a été témoin, une fois de plus, d’un accident.

Un camion à benne roulait sur le rang de la Gare. Il se serait engagé sur la route provinciale où il y a eu un fort impact avec une voiture. L’automobiliste aurait subi des blessures qui ne mettent cependant pas sa vie en danger, selon les informations obtenues auprès de la Sûreté du Québec. Il n’a pas été possible de connaître les circonstances de l’accident auprès des autorités policières, vendredi.

« Qu’est-ce qui se passe ? », se questionne M. Paquet. « Les conducteurs ne font pas leur arrêt et passent tout droit », ajoute-t-il.

Ce scénario semble se produire fréquemment. Une femme, qui arrivait du rang de la Gare, avait subi de graves blessures, en septembre dernier, après s’être engagée sur la route provinciale en coupant possiblement la route à un camion.

Intervention du Ministère

M. Paquet s’est adressé au ministère des Transports à plusieurs occasions, notamment à l’été 2017, afin de rendre l’intersection plus sécuritaire. Le Ministère avait donné suite favorablement à sa demande : la ligne d’arrêt sur le rang de la Gare avait été déplacée plus près de la route 235 et le panneau d’arrêt avait été repositionné.

« Le Ministère prend la situation très au sérieux », assure Dominique Gosselin, conseillère en communication au MTQ, en annonçant qu’une étude sera réalisée dans les mois à venir pour évaluer si des modifications doivent être apportées à cet endroit et, le cas échéant, cibler lesquelles. « Il va y avoir une évaluation sur le terrain et les statistiques d’accident seront prises en compte », précise-t-elle.

La municipalité de Sainte-Sabine a d’ailleurs formulé, par le biais d’une résolution signifiée au Ministère en janvier, une demande pour l’ajout d’un feu clignotant à l’intersection de la route 235 et du chemin de la Gare. Cette demande sera également analysée lors de l’étude menée par le Ministère.

Des débits quotidiens de 3400 véhicules, sur la route 235 à Sainte-Sabine, et de 780 véhicules, sur le rang de la Gare, ont été comptabilisés par le Ministère.

L’intersection a été le théâtre de neuf collisions entre 2013 et 2018, dont cinq ont entraîné des blessures aux personnes impliquées, selon d’autres données fournies par le MTQ vendredi. « Dans la plupart des cas, des gens arrivent du rang de la Gare et veulent s’insérer sur la route 235 ou continuer sur le chemin Tringle, et entrent en collision avec un véhicule sur la route 235 », explique Mme Gosselin.

L’inattention, la distraction et l’omission de céder le passage sont les trois causes qui peuvent expliquer ces collisions.