La méthode d'empilage utilisée à la Ferme M.R. Chagnon compromet la stabilité des piles de balles de foin. Elles sont notamment trop hautes, par rapport à la largeur de la base, ce qui les rend encore plus instables.

Accident de travail : des piles de balles de foin instables en cause

C'est un empilage instable de balles de foin qui est à l'origine d'un accident de travail qui a grièvement blessé un stagiaire à la Ferme M.R. Chagnon d'Acton Vale, en juin 2013. C'est ce qui ressort du rapport rendu public hier par la Commission de la santé et de la sécurité du travail.
Le 21 juin 2013, un jeune étudiant de l'Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe, en stage à la Ferme M.R. Chagnon, travaille à la base d'une pile de balles de foin afin de préparer l'endroit où reposera la prochaine pile. Il s'affaire à placer la palette de bois qui formera la base, lorsque les quatre balles du haut s'écroulent. «L'une des balles atteint le travailleur à la nuque, peut-on lire dans le rapport. Le travailleur tombe sur le dos sur la palette et se retrouve coincé sous deux balles de foin.»
C'est un travailleur arrivant sur les lieux au même moment qui aidera à dégager les deux balles, qui pèsent environ 450 kg chacune. Le stagiaire a tout de même subi des blessures très importantes, qui lui ont causé d'importantes séquelles.
Appelés sur les lieux quelques jours après l'accident, les inspecteurs de la CSST ont pu établir deux causes expliquant l'accident. D'abord, la méthode d'empilage compromet la stabilité des piles de balles de foin, d'autant plus que les trois dernières balles de la pile sont soulevées et déposées ensemble, ce qui excède le chargement maximal de la machinerie servant à les lever. Les piles sont également trop hautes, par rapport à la largeur de la base, ce qui les rend encore plus instables.
Tous les détails dans notre édition de mercredi