Cathy Lemieux fait face à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort.
Cathy Lemieux fait face à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort.

Accident de la route mortel: un procès en 2020 pour Cathy Lemieux

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Ce n’est pas avant 2020 que la responsable alléguée d’un accident de la route mortel survenu en octobre 2017, à Saint-Césaire, subira son procès.

Les parties ont fixé en mai prochain l’audience visant à déterminer si Cathy Lemieux, une femme de 49 ans de Longueuil, est coupable d’avoir causé la mort du Granbyen Francis Wadieh Badir.

Mme Lemieux fait face à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort, un crime dont la peine maximale est la prison à perpétuité. Elle n’a pas d’antécédent judiciaire.

Le soir de l’accident, elle circulait en direction ouest sur l’autoroute 10 lorsque sa voiture a quitté la route et embouti la glissière de sécurité — aussi appelée garde-fou — en bordure du terre-plein central, à proximité du kilomètre 51.

Une partie de la glissière a été projetée dans la voie inverse, où roulait la victime. M. Wadieh Badir, qui était agent de service correctionnel à la prison de Cowansville, a heurté le débris, perdu le contrôle et s’est retrouvé dans la voie inverse.

Il est alors entré en collision avec une autre voiture. L’homme de
43 ans n’a pas survécu à l’impact; l’autre conducteur a subi des blessures mineures.

La victime, Francis Wadieh Badir.

Caution

À la suite de sa comparution, Mme Lemieux avait été relâchée moyennant une caution de 2000 $, et a plaidé non-coupable. La poursuite est représentée par Me Sabrina Labrie, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales de Saint-Hyacinthe, et la défense est assurée par Me Valérie Riendeau.