Vera Stroebele-Trudeau est l’artiste à l’origine du premier Marché créatif de Noël.

À la rencontre des artisans d’ici au marché créatif de Bromont

On blâme souvent le monde virtuel de saper les relations humaines. Pour le groupe Etsy Cantons-de-l’Est, il n’en est rien. Le premier Marché créatif de Noël, qui aura lieu ce week-end, est une occasion pour les artisans des Cantons-de-l’Est qui vendent leurs créations sur la boutique en ligne Etsy d’aller à la rencontre de leurs clients actuels et futurs.

« L’idée derrière les marchés, c’est de rassembler le plus d’artisans possible pour que le public puisse venir nous voir en personne. C’est toujours plaisant de pouvoir toucher, voir et sentir nos produits », a expliqué Vera Stroebele-Trudeau, la capitaine de la division des Cantons-de-l’Est.

Cette dernière a lancé, en novembre 2016, une page Facebook où les artisans du coin peuvent échanger entre eux et faire connaître leur entreprise. L’impact n’a pas tardé à se faire sentir. Aujourd’hui, plus de 2700 personnes sont abonnées à la page.

« [Les artisans qui vendent sur Esty sont] tous un peu éparpillés dans la région et je voulais créer un système où il y a de l’aide pour eux », a mentionné celle qui est devenue une professionnelle des ventes sur Etsy avec sa compagnie de bijoux faits main, BVSJ.

Son équipe, qui compte pour l’instant 220 créateurs, a voté pour la tenue d’un marché de Noël cette année. « On n’a pas fait de marché cet automne. C’est tellement d’ouvrage organiser un marché que je ne pouvais pas faire les deux. Ça fait déjà cinq mois que j’organise celui-ci et je mets toute mon énergie là-dedans », relève Mme Stroebele-Trudeau.

Sur place, on pourra évidemment se procurer des articles originaux de Noël. Il y aura aussi « des idées-cadeaux, comme des chandelles, des tasses, des sacoches, des bijoux qui sortent de l’ordinaire », énumère l’organisatrice.

Fait intéressant : les artisans confectionnent leurs produits de A à Z. « Même pour les emballages, on se force pour avoir des boîtes de compagnies québécoises. C’est vraiment important pour nous », estime Mme Stroebele-Trudeau.

Contact humain

Bien que la vente de leurs produits s’effectue entièrement sur le web, les artisans sont heureux de rencontrer en personne leurs clients.

« Souvent on est tout seuls dans nos ateliers, donc ça fait du bien de voir des gens », soutient Mme Stroebele-Trudeau.

Les suggestions des visiteurs qui prennent part au marché sont d’ailleurs les bienvenues. « Ça nous aide à créer encore plus, on change nos modèles et on s’ajuste aux [besoins des] clients », lance-t-elle.

Sortir du monde virtuel aide, entre autres, a attiré une clientèle qui n’achète pas nécessairement sur la plateforme en ligne Etsy. « 50 % des gens qu’on attire ne connaissent vraiment pas Etsy et ils viennent voir. L’autre 50 % c’est les gens qui achètent en ligne et qui veulent venir voir les nouveautés et venir jaser avec nous », explique la joaillière.

Sélection

Parmi l’équipe, une cinquante d’exposants a été sélectionnée à l’aide de critères précis.

« Si j’ai deux personnes qui m’envoient leur candidature et que les deux font des chandelles, je vais aller examiner leur boutique Etsy », explique Mme Stroebele-Trudeau.

La boutique en question doit répondre à une panoplie de critères pour obtenir sa place au Marché créatif de Noël : est-ce que l’artiste prend sa boutique au sérieux ? Est-ce que sa boutique contient seulement quelques articles ou une gamme de produits ? L’artiste a-t-il une belle présence en ligne ? A-t-il un logo ? « On examine chaque facette de l’entreprise », soutient la capitaine d’Etsy Cantons-de l’Est qui prend cette tâche très au sérieux.

Lors de la tenue des trois marchés — Salon printemps 2017, Marché fait au Québec et le Salon de la fête des Mères —, environ 50 % des artisans n’avaient jamais participé à un marché avant. « J’essaie de donner une chance à de nouveaux artisans », justifie Mme Stroebele-Trudeau.

Une grande communauté

Vera Stroebele-Trudeau vend ses bijoux sur Etsy depuis janvier 2017. En étant la capitaine de la région, elle a l’occasion d’aller rencontrer la gérance d’Etsy. « Chaque année, on se rencontre à Toronto. On est 43 capitaines à travers le Canada. On se rencontre tous et on s’échange des idées sur les meilleures façons de vendre sur la boutique », explique-t-elle.

Véritable phénomène international, Etsy gagne en popularité auprès des artistes. « De deux à trois artisans par semaine s’ajoutent à mon groupe », relève Mme Stroebele-Trudeau.

« C’est le fun pour les artisans parce que si on avait notre propre site internet on n’aurait pas autant de gens [qui nous connaissent]. Etsy amène de la visibilité et des clients potentiels qui sont à travers le monde », poursuit-elle.

Fondé en 2005 à New York, Etsy est une plateforme mondiale de commerce en ligne où on ne trouve que des articles faits à la main.

Le modèle économique d’Etsy permet aux créateurs et aux collectionneurs de faire des affaires à leur rythme. La boutique attirerait 1,8 million de vendeurs et 29 millions d’acheteurs à travers la planète.

ENVIE D'Y ALLER?

Quoi: Marché créatif de Noël

Quand: le samedi 10 novembre et le dimanche 11 novembre de 10h à 16h.

Où: Carrefour Champêtre de Bromont

L'entrée est gratuite