La présidente du conseil de financement de la Croix-Rouge, section Haute-Yamaska/Brome-Missisquoi, Lucille Whissell, a souligné l’apport des bénévoles qui répondent à 40 appels chaque année.

80e anniversaire de la Croix-Rouge: deux raisons de fêter

Les bénévoles de la Croix-Rouge en Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi avaient non pas une, mais bien deux raisons de célébrer, mercredi. En plus de souligner la Journée mondiale de la Croix-Rouge, l’organisme soulignait son 80e anniversaire dans la région.

Les drapeaux de la Croix-Rouge ont d’ailleurs été hissés dans plusieurs municipalités du territoire mercredi à l’occasion de cette journée qui souligne le travail de tous ceux qui s’impliquent auprès de l’organisme. Des bénévoles et partenaires se sont également réunis autour d’un déjeuner pour célébrer, par la même occasion, l’arrivée de l’organisme en Haute-Yamaska en 1939.

« Un groupe de femmes s’était installé dans le sous-sol de l’église Notre-Dame pour confectionner des pansements et écrire des lettres destinées aux soldats déployés outre-mer. À partir de ce moment-là, la mission de la Croix-Rouge, qui est de venir en aide aux gens vulnérables, s’est mise en branle », raconte Lucille Whissell, présidente du conseil de financement de la Croix-Rouge, section Haute-Yamaska/Brome-Missisquoi.

L’organisme et les services qu’il dispense ont changé au fil du temps. Aujourd’hui, il possède une grande expertise dans les services offerts aux sinistrés, notamment en se déployant lors de grandes catastrophes ici et ailleurs. « On est toujours prêts à intervenir, peu importe la situation », précise Mme Whissell.

Les bénévoles de la Croix-Rouge sont intervenus à 40 occasions pour aider 250 personnes au cours de la dernière année dans la région. « Le travail des bénévoles est primordial, car certains citoyens seraient dans une situation très pénible sans la Croix-Rouge », a rappelé Mme Whissell, soulignant le travail des bénévoles qui sont plus de 40 en Haute-Yamaska et dans Brome-Missisquoi.

La moitié de l’équipe de bénévoles de la région était d’ailleurs absente mercredi puisqu’elle est déployée dans les zones inondées à Gatineau et Sainte-Marthe-sur-le-Lac.