Plus de 80 personnes ont participé à la Marche du rein de Granby.

4325$ amassés pour les maladies rénales

Quatre-vingt-cinq personnes ont marché pour la cause des maladies rénales, dimanche matin à Granby. Elles ont réalisé une boucle de 5 kilomètres à travers les parcs Daniel-Johnson et Terry-Fox.
La Marche du rein en était à sa deuxième édition seulement à Granby et les organisateurs tentent de faire de l'événement un rendez-vous. Si l'an dernier, l'objectif financier avait été battu, on en était encore loin cette année : 4325 $ ont été récoltés alors qu'on visait le cap des 7000 $.
Dans la foule, plusieurs arboraient des bouts de tissu de différentes couleurs. Ceux-ci permettaient de différencier les personnes greffées du rein, les donneurs, les personnes atteintes de maladies rénales et les bénévoles. 
Élyse Racine a changé la couleur de son ruban cette année. « L'an dernier, j'étais à la marche avec une insuffisance rénale et aujourd'hui, je suis là en tant que greffée », souligne la marraine de coeur de l'événement. La greffe est un cadeau du ciel, ajoute-t-elle, surtout après avoir vécu les dialyses. Dans son cas, elle était équipée pour faire ses dialyses manuellement à la maison. Pour d'autres, il faut se déplacer à l'hôpital trois fois par semaine pour des séjours de plusieurs heures.  
Daphné Ménard a accepté de coiffer la présidence d'honneur pour le fils d'une grande amie, Maude Labrecque. Charles, aujourd'hui âgé de 4 ans et demi, a subi une néphrectomie (NDLR: ablation) partielle du rein gauche. « On ne connaît pas la cause de sa maladie et c'est pour ça que c'est important de donner pour la recherche, a fait valoir Mme Labrecque avant que le départ soit donné. Il n'a plus qu'un rein et son rein droit est fonctionnel à 46 %. C'est pour ça aussi que c'est important de signer sa carte pour le don d'organes. »
Paul Bonneau, responsable de la Marche du rein de Granby, a déjà lancé l'invitation pour la prochaine édition, dans un an.