La deuxième édition du Tour du lac Waterloo a rassemblé entre 300 et 400 personnes, permettant à l'organisme Cours pour ta vie d'amasser plus de 4000 $.

2100 tours du lac Waterloo pour une vie saine

Jean-Christophe Renaud et Christopher Gagné, qui se sont donné comme objectif de traverser le Canada à la course, ont fait halte au parc Robinson de Waterloo et ont invité les résidents de leur ville d'origine à participer à la deuxième édition du Tour du lac Waterloo. Entre 300 et 400 personnes ont couru à leurs côtés samedi et offert des dons à l'organisme Cours pour ta vie.
Après avoir parcouru plus de 2500 km depuis l'est du pays à travers les intempéries, les quelques tours du lac Waterloo étaient considérés comme une pause par les deux aventuriers qui prônent un mode de vie sain.
« On va courir avec le monde, voir les gens qui nous supportent, jaser avec eux. J'ai l'intention de courir un peu parce qu'on a eu quelques journées de repos et il faut se remettre dedans, donc on verra. On en fera une vingtaine (de tours) peut-être », a dit Jean-Christophe en entrevue à La Voix de l'Est le matin de l'événement.
Un tour du lac équivaut à une distance de 1,2 kilomètre. Pour les coureurs aguerris, c'est un gros cinq minutes. Mais les coureurs invités n'étaient pas là pour sprinter ou pour entrer en compétition. « Les gens peuvent faire un tour et arrêter, peuvent marcher. C'est mollo. C'est adapté à tout le monde », a souligné Jean-Christophe.
D'ailleurs, le tour du lac a une connotation particulière pour les deux jeunes hommes, puisqu'ils le couraient à l'école primaire. Ils se sont d'ailleurs entraînés à cet endroit pendant plusieurs années. « Pour nous, c'est un peu symbolique cet endroit-là ».
Plus de participants
L'an dernier, 250 personnes étaient venues à l'événement. Cette année, ils sont entre 300 et 400 à avoir participé. Le nombre exact de coureurs n'était pas disponible, puisque les gens inscrivaient leur nom sur une base volontaire. Certains étaient seulement présents et n'ont pas couru, d'autres ont simplement oublié d'inscrire leur nom sur la liste, juge Jean-Christophe. 
Pas moins de 1500 tours avaient été réalisés l'an dernier, alors que cette année, 2100 tours ont été enregistrés, en deçà de l'objectif de 3000 tours que les coureurs s'étaient fixé. 
L'événement était gratuit pour tout le monde et les commanditaires des coureurs offraient un dollar par tour réalisé. « Les gens se forcent à faire plus de tours pour nous encourager », s'est réjoui Jean-Christophe. 
Les participants ont également pu faire des dons volontaires, qui ont été doublés par la fondation UltraGiving, qui se donnait pour mission de doubler les dons obtenus durant la journée. C'est donc 1000 $ dollars qui ont généreusement doublé pour un total de 2000 $. 
Fait cocasse : les Sans Arrêt, le groupe de musique qui a animé l'événement, ont réussi le défi d'avoir toujours un membre en train de courir autour du lac, et ont ainsi été fidèles à leur nom.
Une traversée ponctuée d'événements
Après cette courte halte, le duo s'apprête maintenant à reprendre sa longue traversée. « J'ai hâte de repartir. J'ai même trouvé ça traitre d'arrêter de courir. J'étais plus fatigué. Quand je suis retourné courir, je me sentais mieux. Je suis peut-être rendu accro aux endorphines de la course », a dit à la blague Jean-Christophe.
Mais avant de repartir vers l'ouest du pays, le duo d'actifs courera aussi avec les jeunes de l'école Les Jeunes Explorateurs, de Granby, ce mardi. Ils ont également couru de Magog à Waterloo avec les élèves de l'école Wilfrid-Léger. Et ils sont ouverts à l'idée de créer d'autres événements similaires au cours de leur parcours, même si ce n'est pas toujours facile, puisqu'ils ne sont que trois dans leur aventure, et qu'ils ne savent jamais s'ils arriveront en avance ou en retard.
« On ne sait jamais si on va être là à temps ou pas. C'est difficile, mais on essaye quand même. Et si on n'arrive pas à courir avec les jeunes, on essaye au moins d'aller leur parler de l'importance des saines habitudes de vie », conclut Jean-Christophe.