Une somme de 560 000 $ distribuée parmi 89 organismes, municipalités et entreprises privées de la circonscription de Shefford permettra la création de 207 emplois d’été. Le député Pierre Breton en a fait l’annonce.

207 emplois d’été créés dans Shefford

Plus de 200 emplois d’été seront créés dans 20 municipalités de la circonscription de Shefford grâce à une aide financière de 560 000 $ du programme Emplois été Canada. Ce coup de pouce financier permet à certains organismes de ne pas être contraints de fermer pendant quelques semaines tandis que d’autres pourront bonifier leur offre de service.

« C’est un programme important qui vise à faire croître l’économie régionale et qui soutient les jeunes de notre relève en leur offrant une formation, une expérience de travail et souvent, leur premier emploi », a mentionné le député fédéral de Shefford, Pierre Breton. Il avait donné rendez-vous mercredi aux 89 organismes, municipalités et entreprises privées qui bénéficient d’une aide financière au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin (CILB) pour leur annoncer la nouvelle. 

Ce coup de pouce permettra précisément la création de 207 emplois. 

La plus grande part de l’enveloppe, soit 429 491 $, sera distribuée parmi une soixantaine d’employeurs dans la MRC de La Haute-Yamaska. Cent quarante-huit emplois étudiants seront ainsi créés. 

Grâce à une aide de plus de 16 000  $, le CINLB pourra embaucher cinq animateurs pendant les camps de jour qui accueillent 450 enfants, a fait savoir Marianne Labrie, responsable de l’éducation. 

Du côté de la MRC de Rouville, 33  emplois seront créés pour combler les besoins en main-d’oeuvre durant la saison estivale. Une somme de 74 055 $ a été offerte. 

La Ville de Saint-Césaire en recevra une part pour lui permettre d’embaucher six personnes lors des camps de jour. « C’est un service essentiel dans une municipalité, affirme Guy Patenaude, directeur du service des loisirs. Ça va nous permettre d’améliorer notre ratio animateurs/enfants. »

La Maison des jeunes de Valcourt est l’un des neuf organismes de la MRC du Val-Saint-François à se partager 54 828 $ dans le cadre du programme fédéral.

« L’été, c’est la période des vacances des jeunes. Leur temps de loisirs est augmenté. On s’adapte et la plage horaire est augmentée », a expliqué Laura Parent, coordonnatrice de la ressource qui a reçu une aide de plus de 11 000 $ pour l’embauche de deux animateurs. Sans cette main-d’oeuvre supplémentaire, la maison serait forcée de fermer ou de laisser tomber certaines activités, précise Mme Parent. 

Pierre Breton a rappelé que depuis 2015, 600 emplois d’été ont été dans la circonscription grâce à une aide 1,7 million de dollars.