Deux des membres de l’équipe de la Caisse Desjardins Granby-Haute-Yamaska, Éric Dupéré (cofondateur de A7 Integration) et Daniel Turgeon (directeur général du centre Desjardins entreprises Haut-Richelieu-Yamaska), ont remis un chèque de 8 432 $ aux élèves de l’école de l’Assomption, à Granby, mercredi. ­

16 864 $ remis à deux écoles de la région

Les élèves des écoles de l’Assomption, à Granby, et Sainte-Cécile, à Sainte-Cécile-de-Milton, se sont vus remettre 8432 $ dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL).

Grâce à l’encouragement de nombreux donateurs, l’équipe de la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska a ainsi amassé près de 28 000 $, dont 11 000 $ au bénéfice de la Fondation Pierre Lavoie.

Si le Mouvement Desjardins est partenaire du GDPL depuis 10 ans, la Caisse Granby-Haute-Yamaska participait à l’événement pour la première fois, indique Di Thai Hua, directeur général adjoint de la Caisse.

L’équipe était constituée de trois membres du réseau des caisses Desjardins, soit Serge Laflamme, ancien directeur général de la Caisse de Granby, Daniel Turgeon, directeur général au centre Desjardins entreprises Haut-Richelieu-Yamaska, et M. Hua. Trois clients « entreprise » de la Caisse complétaient l’équipe, soit Éric Dupéré, cofondateur de A7 Integration, Gaston Dandurand, responsable de SC360, et Patrick Charbonneau, président de Durabac.

Bouger

« Faire des levées de fonds pour aider les écoles qui ont les besoins qu’on connaît, c’est super mobilisant », souligne M. Hua.

Si le directeur général adjoint pratique le vélo depuis une dizaine d’années et pédale près de 6000 km par année, ce n’était pas le lot de tous les membres de l’équipe.

« Dans l’équipe, oui nous avons des gens passionnés par le vélo, mais le Grand défi Pierre Lavoie amène aussi des gens plus sédentaires à bouger. Gaston Dandurand était sédentaire depuis quelques années, et Éric Dupéré a choisi de l’amener avec nous », précise-t-il.

Effectuer les 1000 km du Défi n’était pas gagné d’avance pour tous les membres de l’équipe. « Ce qui est intéressant là-dedans, c’est toute la préparation qui est en amont, ajoute M. Hua. On ne peut pas arriver au Grand défi en n’étant pas préparé. Comme j’étais un peu le capitaine de l’équipe, je m’organisais alors pour prévoir les entraînements entre nous. » Selon lui, trois mois de préparation ont été nécessaires.

Répéter l’expérience

La Caisse n’a pas encore décidé si elle allait rééditer l’expérience, mais les chances qu’elle participe à nouveau au PDGL sont élevées. « L’intention est là pour rééditer l’expérience en 2019, mais on doit encore confirmer tout ça », explique M. Hua.

La Caisse est fière de participer à ce Grand défi. « Ce n’est pas juste au gouvernement à [soutenir la communauté]. Comme nous, à Desjardins, le Mouvement est là depuis le début avec le Grand défi », soutient-il.