Six municipalités de Brome-Missisquoi et Haute-Yamaska bénéficieront d’une enveloppe avoisinant les 13 millions de dollars pour remettre à niveau leurs infrastructures d’eau.
Six municipalités de Brome-Missisquoi et Haute-Yamaska bénéficieront d’une enveloppe avoisinant les 13 millions de dollars pour remettre à niveau leurs infrastructures d’eau.

13 M$ pour les infrastructures d'eau de Brome-Missisquoi et Haute-Yamaska

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Six municipalités de Brome-Missisquoi et Haute-Yamaska bénéficieront d’une enveloppe avoisinant les 13 millions de dollars pour remettre à niveau leurs infrastructures d’eau.

Brigham, Lac-Brome, Bedford, Bromont et Farnham recevront un montant global de près de 10 millions $, ont annoncé lundi la députée provinciale de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, et son homologue au fédéral, Lyne Bessette. En Haute-Yamaska, Waterloo obtiendra près de 2,5 millions de dollars par le biais des programmes bilatéraux.

L’aide financière servira à renouveler des kilomètres de conduites d’eau potable, usée et pluviale. Les projets prévoient également le remplacement de tronçons de routes, ainsi que des travaux connexes.

«On sait que certaines infrastructures d’eau sont vieillissantes au Québec. Ces investissements gouvernementaux sont donc plus que bienvenus pour accompagner les municipalités dans leurs efforts pour offrir aux citoyens d’aujourd’hui, et aussi ceux de demain, des milieux de vie attrayants et prospères», a indiqué en point de presse la ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest.

« Pour bâtir des communautés en santé, c’est important d’investir dans les services essentiels et de s’assurer que les Québécois et Québécoises aient accès à des réseaux fiables et sécuritaires d’eau potable et de traitement des eaux usées », a pour sa part mentionné Lyne Bessette.

La ministre déléguée à l’Éducation, ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, et la députée fédérale de Brome-Missisquoi, Lyne Bessette.

Les contributions bilatérales découlent de subventions totalisant 637,8 millions $, annoncées le 20 août dernier. Le gouvernement fédéral accorde près de 6,3 millions de dollars par le biais du volet Infrastructures vertes du plan investir dans le Canada. Québec injecte la même somme globale, qui provient du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU). De nouveaux appels de projets pour ce programme auront lieu en 2022 et en 2024.

«L’heure est à la relance économique. Avec le FIMEAU, on participe à cette relance dont le Québec a bien besoin», a fait valoir Isabelle Charest.


« L’heure est à la relance économique. Avec le FIMEAU, on participe à cette relance dont le Québec a bien besoin. »
Isabelle Charest
Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation, ministre responsable de la Condition féminine et députée provinciale de Brome-Missisquoi.

Farnham

Dans le cas de Farnham, l’aide financière globale avoisinera 4 millions $, répartie en parts égales entre Ottawa et Québec. Il s’agit de la somme la plus élevée parmi les six municipalités de la région. Le budget est estimé à 6 millions $, et touche l’ensemble du réseau (potable, pluvial et sanitaire).

Plus précisément, le projet consiste en une cure de jouvence de la rue Jacques-Cartier, sur 1,6 km en direction sud, à partir de la rue Saint-Alphonse. Le réaménagement des voies près de l’intersection des routes 104 et 235. On parle d’un élargissement de l’artère fort achalandée et d’ajout de corridors destinés au transport actif.

Si tout se déroule comme prévu, les travaux commenceront au printemps 2022 et s’échelonneront sur 30 semaines.

Bromont

En ce qui concerne Bromont, on parle de subventions totalisant peu plus de 1,6 million $, alors que le budget global est d’environ 2 millions $.

La Ville remplacera l’ensemble des conduites d’eau des rues de Joliette et de Papineau sur près d’un kilomètre. Les nouvelles canalisations seront surdimensionnées. Le lancement des travaux est imminent.

La municipalité fera d’une pierre deux coups. En effet, le chantier permettra de régler les problèmes de refoulements d’égouts récurrents dans le secteur de la rue de Saguenay, notamment lors de fortes pluies.

Bedford recevra environ 2,3 millions $ des deux paliers de gouvernements. «C’est un bon coup de pouce. Nos infrastructures sont vieillissantes et sont souvent à remplacer ou à moderniser», a indiqué en entrevue le maire de la municipalité, Yves Lévesque.

Bedford

Bedford recevra environ 2,3 millions $ des deux paliers de gouvernements. «C’est un bon coup de pouce. Nos infrastructures sont vieillissantes et sont souvent à remplacer ou à moderniser», a indiqué en entrevue le maire de la municipalité, Yves Lévesque.

En ce moment, les réseaux sanitaire et pluvial utilisent les mêmes conduites dans un tronçon de la rue Dutch. Cette section unitaire sera scindée en deux canalisations distinctes. Une autre partie du projet consiste à raccorder les infrastructures (égout et pluvial) à l’ensemble résidentiel Héritage. «Ça nous permettra de boucler la boucle», a imagé M. Lévesque.

Les chantiers sont à l’agenda au printemps 2021.

Lac-Brome

De son côté, Lac-Brome aura droit à 1,9 million $ pour renouveler ses conduites d’eau potable et usée. Le chantier aura lieu dans la rue Montagne, à partir du chemin de Bondville.

«Les infrastructures ont presque 50 ans. On devait absolument investir pour les remettre à niveau. L’aide des gouvernements arrive donc à point», a fait valoir le maire de Lac-Brome, Richard Burcombe.

Les travaux seront lancés à l’automne 2021.

Brigham

Brigham recevra 518 436$ des deux paliers de gouvernements. Les conduites d’eau usée de plusieurs tronçons de rues seront remplacées, totalisant près de 1,2 kilomètre. On parle entre autres des rues Miltimore, Pothier, Guay, Léandre et Desjardins.

Waterloo

La municipalité de Waterloo obtient des subventions avoisinant 2,5 millions $ d’Ottawa et Québec. Le budget est de l’ordre de 3,2 millions $.

Les travaux ont été lancés en juillet et se termineront en 2021. Les infrastructures d’eau (pluvial et sanitaire) étaient unitaires sur la rue Western. Ils sont désormais distincts dans la portion comprise entre les rues Lewis à Mario. Les conduites de la section de la rue Mario jusqu’à la rivière ont aussi été remplacées. Le réseau d’aqueduc a également été remis à niveau.

«Les tuyaux dataient de 60 ans. Il y avait fréquemment des fuites. Les travaux vont donc porter leurs fruits pour notre usine de filtration d’eau», a mentionné le maire, Jean-Marie Lachapelle.

De plus, le chantier permettra de prolonger la piste cyclable l’Estriade jusqu’à la rue Mario.

«Les tuyaux dataient de 60 ans. Il y avait fréquemment des fuites. Les travaux vont donc porter leurs fruits pour notre usine de filtration d’eau», a mentionné le maire de Waterloo, Jean-Marie Lachapelle.