Au premier rang, des élèves de 5e secondaire de l’École de l’Orée-des-Cantons, à Waterloo. En arrière, de gauche à droite: Pascal Ménard, directeur de l’école; Éric Dubé, de General Electric (GE); Alain Ouellette (GE); Éric Racine, directeur de Val-des-Cerfs; Daniel Dudemaine (GE) et Simon-Pierre Bernier, enseignant en éducation physique.

11 000$ remis à l’école de l’Orée-des-Cantons

Le 10e Grand défi Pierre Lavoie est une véritable manne pour les écoles de la région. Après l’école Sainte-Famille, à Granby, c’est au tour de l’école de l’Orée-des-Cantons d’être soutenue financièrement afin d’encourager les saines habitudes de vie. Plus de onze mille dollars lui ont ainsi été remis mardi matin, grâce à l’engagement de six employés de l’entreprise General Electric.

« Mon Dieu, on pensait jamais [recueillir autant d’argent] ! , s’exclame Pascal Ménard, directeur de l’école. Quand on s’était rencontré en juin dernier, on nous avait prévenus : "N’attendez-vous pas à avoir de gros montants." C’est vraiment la plus grosse somme que nous avons reçue du Défi Pierre Lavoie. »

Les projets seront réalisés « dans le but de faire bouger les jeunes ». S’ils n’ont pas encore été identifiés, la nouvelle cour verte de l’école risque certainement d’en bénéficier. M. Ménard tient cependant à faire profiter équitablement l’ensemble de l’école, soit les pavillons Saint-Bernardin (accueillant les élèves de 3e à 5e année) et Notre-Dame (de maternelle à 2e année).

Joueurs clés

« C’est une activité incroyable, avec beaucoup de plaisir et un petit peu de douleurs », souligne Alain Ouellette, l’un des six membres de l’équipe de GE Aviation ayant réussi à amasser plus de 22 000 $. Ceux-ci ont pour nom Marie-Christine Lavoie, Daniel Dudemaine, Alain Ouellette, Éric Dubé, Alain Dupont et Éric Leblanc et travaillent tous pour General Electric (GE), qu’il s’agisse de la branche « aviation » à Bromont, « énergies renouvelables » à Longueuil ou « fabrication d’additifs » à Montréal.

De ce montant, les premiers
11 000 $ correspondaient à l’inscription au Défi, qui sert à financer la Fondation du Grand défi Pierre Lavoie. L’argent amassé en surplus allait ensuite aux projets de l’école partenaire.

L’« écosystème d’affaires » de GE a été sollicité en vue de la participation de cette équipe au
10e Grand défi Pierre Lavoie (GDPL) et « il a très bien répondu », indique Éric Dubé, employé à GE Aviation. « Les collaborateurs et fournisseurs de GE Aviation, de GE Énergies renouvelables et GE Additive ont été des éléments clés dans la réussite [de ce projet] », ajoute Alain Ouellette, de chez GE Aviation.

Selon M. Dubé, l’implication dans la communauté est d’ailleurs une valeur importante pour General Electric.

Sur la route

À raison de plus de 500 km que chacun a pédalé, l’équipe a roulé près de 3000 km lors du GDPL, qui s’est tenu du 14 au 17 juin dernier. « Il y a une communauté et une énergie entre les gens qui est incroyable », se souvient M. Ouellette. Trois membres de l’équipe en étaient à leur deuxième participation, alors que c’était une première pour les trois autres, comme M. Dubé. Tous ne se connaissaient pas au départ.

« Ce qui est important, c’est d’accrocher quelques jeunes de l’école et de leur faire réaliser que bouger amène des saines habitudes de vie. J’y crois fondamentalement : si on a un corps sain, ça amène [par exemple] de meilleures relations humaines », explique M.Dubé, qui était venu avec sa collègue Mme Lavoie donner une conférence sur le GDPL, en mai dernier, à l’occasion du lancement de l’activité cubes d’énergie à l’école.

« Le mouvement initié par Pierre Lavoie fait bouger tout le Québec, ajoute Daniel Dudemaine, de chez GE Énergies renouvelables. Quand on y participe, on voit comme cela fait du bien dans toutes les communautés, et quand on passe en vélo, tout le Québec nous supporte. »

Par ailleurs, l’école de l’Orée-des-Cantons a été choisie par la commission scolaire de Val-des-Cerfs, car elle fait partie des écoles « où les besoins sont plus grands », indique M. Ouellette.

Cette année, au moins sept écoles de la commission scolaire de Val-des-Cerfs se sont partagé près de 50 000 dollars, qui ont été recueillis dans le cadre du 10e Grand défi Pierre Lavoie.