François Bonnardel a appris à 260 enfants qu’il parrainait l’école Sainte-Famille dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie.

1000 km pour les enfants

Objectif : 10 000 $. Le député de Granby, François Bonnardel, a l’ambition de remettre cette somme à l’école primaire Sainte-Famille au terme du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL), dans moins de deux mois.

Il en a fait l’annonce devant 260 élèves, vendredi matin, dans le gymnase de l’école. Les enfants l’attendaient d’ailleurs en haie d’honneur et avec des affiches colorées et ils l’ont accueilli par un tonnerre d’applaudissements. Une petite séance d’exercice a aussi réchauffé tout le monde.

Le cycliste était d’ailleurs un peu nostalgique puisque son fils a fréquenté cette école il y a déjà bien longtemps. Cette année, le GDPL revêt un caractère bien particulier pour lui, mais aussi pour le millier de cyclistes qui y participeront puisque 1000 km seront parcourus pour une 10e reprise. « Je m’attends à un événement encore plus hors du commun. »

En effet, pour ces quatre journées de vélo, du 14 au 17 juin, Pierre Lavoie a décidé de tracer un trajet encore plus difficile, souligne M. Bonnardel, qui y participe lui-même depuis sept ans.

Ainsi, les cyclistes réaliseront le tour du lac Saint-Jean avant de se diriger vers Lévis puis dans le sud du Québec. Trois périodes de repos sont prévues, dont une à Valcourt, d’où le peloton se dirigera ensuite vers Mont-Saint-Hilaire en passant par Roxton Pond.

François Bonnardel a invité les enfants de l’école qu’il parraine à venir l’encourager lors de son passage rapide à Roxton Pond. « Si les gens veulent venir nous saluer, ça va être le fun de voir du monde d’ici. »

740 km pour le député
Le député de Granby, qui fait partie de l’équipe de l’Assemblée nationale, réalisera pour sa part environ 740 km, dont la fameuse étape de 180 km dans la réserve faunique des Laurentides, au Saguenay.

« L’étape de nuit où il y a 1800 mètres de dénivelé, [...] s’il ne fait pas beau, c’est assez ordinaire. Ça ne me dérange pas de rouler sous la pluie quand il fait 25 degrés, mais s’il fait 8 degrés dans le parc et que t’as 1800 mètres à monter, faut vivre avec. Je ne dirais pas que c’est plus facile, mais je sais à quoi m’attendre après sept ans. »

Il sera également une fois de plus chargé d’aider le plus possible les cyclistes qui ont un peu plus de difficulté sur la chaussée.

Entre sa vie à l’Assemblée nationale et celle dans son comté, il s’entraîne pour réussir à franchir tous ces kilomètres. Il se donne comme objectif de rouler au moins 2000 km d’ici la mi-juin à coup d’heures par-ci par-là. Son vélo l’accompagne d’ailleurs à Québec pour ses quelques temps libres.

Fait particulier, contrairement aux autres équipes, celle formée de députés des trois principaux partis politiques du Québec parraine plusieurs écoles. Chaque participant a son école. Le défi est donc encore plus grand.

En six participations, M. Bonnardel a réussi à remettre près de 45 000 $ aux écoles qu’il a précédemment parrainées.