Gisèle Potvin Genesse et Jocelyne Bonneau ont accepté de partager leurs réactions avec La Voix de l'Est. «J'en avais des gros frissons ce matin quand j'ai vu ça, avoue Mme Bonneau. Il ne faudrait pas que ça arrive nulle part des affaires comme ça.»

« J'ai prié pour ces gens-là aujourd'hui »

Les propriétaires de résidences le reconnaissent, les événements de L'Isle-Verte ont causé une petite commotion au sein de leur clientèle.
«C'est certain que c'est un peu paniquant sur le moment, mais ça va durer un temps et ça va se calmer, croit Chantal Parent, de la Résidence Parent, ajoutant qu'un rafraîchissement des plans en cas d'urgence sera fait sous peu. Mais aujourd'hui, certains sont un peu bouleversés par tout ça.»
À la Résidence St-Antoine, on a aussi pris le temps, hier midi, de parler aux résidants pour leur rappeler comment agir en cas d'urgence, mais aussi pour tenter de les rassurer. D'ailleurs, ceux rencontrés à l'heure du repas indiquaient se sentir en sécurité et être de tout coeur avec les proches et les survivants de la tragédie de L'Isle-Verte.
Tous les détails dans notre édition de vendredi