Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Actualités

Collision à Bromont: l’alcool pourrait être en cause

La conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool pourrait être en cause dans une collision survenue dans la nuit de mardi à mercredi à Bromont.

Un véhicule roulait sur le boulevard Pierre-Laporte, près de la rue Magog, lorsque le conducteur de 28 ans a ralenti pour éviter de frapper des chevreuils qui se trouvaient sur la voie de circulation. Le véhicule qui le suivait n’aurait pas vu sa manoeuvre et l’a percuté.

Une femme enceinte de 26 ans voyageait dans le véhicule qui a été embouti. Souffrant de douleurs au dos, elle a été traitée par les ambulanciers. Elle a été transportée à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville par mesure préventive. La conductrice de l’autre véhicule, une Cowansvilloise âgée de 36 ans, a elle aussi pris le chemin du centre hospitalier. Elle souffrait de douleurs au genou.

Les policiers la soupçonnent d’avoir pris le volant avec les capacités étaient affaiblies par l’alcool. La conductrice a d’ailleurs échoué le test de dépistage avec l’appareil de détection approuvé, précise Jean Bourgeois, directeur du Service de police de Bromont. Les agents ont également demandé un qu’un échantillon sanguin soit prélevé pour établir son taux d’alcoolémie. 

Actualités

Grave accident de poids lourds: un camionneur gravement blessé

Un camionneur a été grièvement blessé, mardi après-midi, après avoir été impliqué dans un accident de la route.

Vers 15 h 30, près du kilomètre 35 de l’autoroute 10, en direction ouest, deux camions lourds de 53 pieds qui se suivaient se sont emboutis. Le camion qui était en avant, que conduisait un homme dans la cinquantaine, a dévié vers le fossé de droite.

«Il a dû être désincarcéré de l’habitacle, indique la sergente Marie-Michèle Moore, pour être ensuite transporté dans un centre hospitalier. Il se trouvait dans un état critique.»

En soirée, on ne craignait plus pour sa vie. La conductrice du deuxième camion s’en tire avec des blessures mineures.

Encore à 22 h, la voie de droite de cette section de l’autoroute était fermée pour permettre le remorquage des poids lourds.

Des agents de Contrôle routier Québec étaient sur place. Le ministère québécois de l’Environnement a été avisé qu’il y a eu un déversement de diesel dans le fossé. La cause et les circonstances de l’accident sont encore inconnues. Une enquête a été menée sur place par la SQ et Contrôle routier Québec.

Actualités

Occupation du bureau du ministre Roberge: les profs déterminés à se faire respecter

Protestant contre le projet de loi no 40 modifiant l’organisation et la gouvernance scolaires, une cinquantaine d’enseignantes et d’enseignants ont occupé mardi matin le bureau de circonscription du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, à Chambly. Sophie Veilleux, présidente du Syndicat des enseignants de la Haute-Yamaska (SEHY), était notamment sur place.

Cette action surprise s’est déroulée alors que l’étude détaillée de ce projet de loi se poursuivait à Québec, en commission parlementaire à l’Assemblée nationale.

Actualités

Revitalisation du centre-ville de Farnham: le projet franchit une première étape

Farnham veut donner un vent de renouveau à son centre-ville. L’objectif des élus est d’en faire un secteur de la Ville que les citoyens s’approprieront. Un mandat a d’ailleurs été confié à l’organisme Rues principales qui leur soumettra des propositions qui répondront à leur vision.

« Le centre-ville a besoin d’être revampé, affirme le maire de Farnham, Patrick Melchior. C’est un milieu de vie qu’on veut d’abord et avant tout dans ce secteur-là de la ville. »

Actualités

La Ville de Granby rachète un terrain industriel

Les plans du promoteur ayant changé, la Ville de Granby a donné le feu vert au rachat d’un terrain industriel qu’elle avait vendu il y a plus d’un an à une société de gestion de Granby. Un nouvel acquéreur serait cependant déjà sur les rangs.

Le terrain en question est situé rue du Luxembourg. Il avait été acquis par Gestion 15 176, propriété de Mathieu Poirier qui projetait construire une nouvelle usine pour les entreprises Gicleurs FF et Extincteurs FF, dont il est également propriétaire.

Actualités

Granby: quatre projets retenus dans le cadre de la politique Égalité

Quatre projets se partageront une aide financière totale de 9890 $ en 2020 dans le cadre de la politique Égalité de la Ville de Granby, a annoncé la coprésidente du comité de sélection et conseillère municipale, Julie Bourdon.

L’Association féminine d’éducation et d’action sociale (AFÉAS) de Granby a ainsi droit à 2500 $ pour son projet Passe R-ailes. Celui-ci vise à réaliser une série d’ateliers pour briser l’isolement des femmes québécoises et immigrantes.

Actualités

Cambriolage dans une boutique érotique: un voleur lubrique arrêté

Fesses en silicone, masturbateurs, lubrifiants et revues érotiques. Deux individus qui désiraient peut-être vivre de nouvelles expériences sont soupçonnés d’avoir fait main basse sur plus de 1600 $ de jouets sexuels de toutes sortes en cambriolant la boutique Sexatisfait de Granby. Un suspect a été arrêté et un deuxième est toujours recherché par les policiers.

« C’est comme si on s’était fait violer dans notre intimité », raconte Carole Paulhus, propriétaire du commerce qui a pignon rue Principale. Après un moment d’hésitation, elle a accepté de raconter à La Voix de l’Est le crime dont son entreprise a été victime, le 30 novembre. Le premier en dix ans d'existence à survenir dans sa boutique pourtant équipée de plusieurs dispositifs de sécurité.

Actualités

« La Lamborghini de l’ordinateur » pour des élèves de Massey-Vanier

Le programme de robotique de l’école secondaire Massey-Vanier de Cowansville continue de rayonner. L’entreprise Best Buy Canada vient d’ailleurs de remettre une bourse de tout près de 10 000 $ à l’école secondaire, qui pourra ainsi se doter de nouveaux ordinateurs ultra performants pour la modélisation 3D.

Massey-Vanier devient ainsi l’une des 15 écoles secondaires canadiennes, sélectionnées parmi 260 candidates, à remporter cette bourse. Cette année, seules deux écoles secondaires québécoises ont eu ce coup de pouce financier, l’autre établissement étant l’école montréalaise Antoine de Saint Exupéry.

Actualités

Le parc des Sommets prend du galon

Les amateurs de plein air pourront découvrir une série de nouvelles infrastructures dans le parc des Sommets au cours des mois à venir.

Deux belvédères seront érigés dans l’aire protégée du massif du mont Brome et une halte équestre doit aussi se greffer au parc. Le coût total des deux projets est estimé à un peu plus de 35 000$, a indiqué le directeur général de Bromont, Éric Sévigny. 

Cette somme doit provenir d’une subvention de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, accordée précédemment à la Ville.

En ce qui concerne les belvédères, les travaux doivent être lancés le printemps prochain, pour se conclure durant l’été. 

L’endroit exact où sera aménagée la halte équestre, une initiative évaluée à 5000$, n’est pas encore arrêté, a mentionné le directeur général. 

« On va privilégier les terrains appartenant à la Ville, possiblement le site équestre », a-t-il spécifié. 

Point central

Le pavillon d’accueil du parc des Sommets à Bromont sera érigé sur un vaste site près du chemin des Carrières. Si l’échéancier est respecté, la construction devrait commencer l’été prochain. Le bâtiment devrait être ouvert aux visiteurs d’ici l’automne
2020. La Carrière DJL (Eurovia) a accepté de céder une parcelle du terrain lui appartenant pour la réalisation du projet, estimé à environ un million de dollars. 

« Le pavillon sera une des pièces maîtresses du parc, au sens élargi. Ça inclut entre autres le Domaine naturel du lac Gale, les monts Oak et Horizon et le parc équestre, a énuméré Éric Sévigny. Le pavillon deviendra le point central. » 

L’ajout du pavillon permettra éventuellement de déployer un service de navette « pour limiter le nombre de voitures en circulation » sur le territoire de Bromont.

Un nouveau réseau de ski de fond doit également voir le jour en 2021 près du Domaine naturel du lac Gale à Bromont. 

L’apport financier du ministère de l’Éducation est toutefois nécessaire pour boucler le budget avoisinant 100 000 $.

Actualités

Un fraudeur gourmand recherché

Suspecté d’un vol et de fraudes, un individu d’origine orientale est recherché par les policiers de Granby.

Le 5 novembre dernier, vers 15 h, l’individu s’est positionné de sorte qu’il pouvait voir et mémoriser le NIP de sa victime à une caisse du Walmart de Granby. Il a ensuite dérobé la carte de crédit que venait d’utiliser le plaignant. 

Pour y arriver, le suspect a jeté un 20 $ au sol près de sa victime, l’a ramassé puis a demandé au plaignant si c’était son billet. Pendant que celui-ci fouillait dans son portefeuille pour vérifier, le suspect subtilisait la carte. Le suspect a ensuite réalisé des transactions frauduleuses. Il a retiré des avances de fonds à des guichets de la Banque TD, de la BMO et de la Banque Nationale. 

Par la suite, il a acheté des cartes-cadeaux aux pharmacies Brunet, Jean-Coutu et Familiprix, aux épiceries IGA et Maxi et dans un dépanneur Couche-Tard. L’ensemble de ces transactions a été effectué à Granby, Saint-Alphonse-de-Granby et Montréal les 5 et 6 novembre pour une valeur de 3502 $. 

Le suspect est un homme d’environ 40 ans qui s’exprime en français, mais avec un accent. Il mesure 1,70 m (5’6”), pèse approximativement 70 kg (155 lb), a les cheveux noirs et les yeux bruns. 

Les informations qui permettront de faire progresser l’enquête peuvent être transmises au détective Jonathan Lambert au jlambert@granby.ca ou au 450 776-8333, poste 3610. 

Actualités

Centre aquatique: les Cowansvillois appelés à se prononcer

Les citoyens de Cowansville sont invités à faire connaître leur appui envers le projet de rajeunissement de leur centre aquatique.

La Ville souhaite profiter d’un nouveau programme de subvention qui permettrait d’obtenir de l’aide financière couvrant les deux tiers des coûts des travaux. Le projet, revu et bonifié depuis la création du nouveau programme d’infrastructures sportives, prévoit des travaux de l’ordre de 6 M$. 

« Les investissements majeurs concernent le système de ventilation et la tuyauterie qui ont besoin d’une importante mise à niveau. La réfection d’une partie de la piscine est également prévue ainsi que l’ajout de salles afin de répondre à la demande et augmenter le nombre d’activités offertes. Si nous obtenons cette subvention, les citoyens verront également une différence dans la disposition des lieux. Il est prévu d’aménager, entre autres, un vestiaire adapté aux personnes à mobilité réduite », précise par voie de communiqué Marie-Maude Secours, directrice du Service des loisirs et de la culture. 

L’appui de la population est essentiel pour donner plus de poids à la demande, ajoute la mairesse Sylvie Beauregard. 

Il est possible de faire connaître son appui en remplissant un court formulaire sur le site web de la ville. 

Actualités

Terrains de pickleball: un contrat accordé pour le parc Dubuc

Le Groupe AllaireGince Infrastructures de Granby procédera à la construction de neuf terrains de pickleball au parc Dubuc.

L’entreprise a déposé la soumission la plus basse dans le cadre de l’appel d’offres lancé par la Ville. Le mandat lui a été octroyé par les élus lors de la dernière séance du conseil municipal en début de semaine. 

Alors que l’estimé budgétaire du contrat était de 400 000 $, AllaireGince Infrastructures a déposé une soumission au montant de 410 000 $. Quatre autres offres, dont les coûts oscillaient entre 413 000$ et 497 000 $, ont également été déposées par autant d’entreprises.  

Les terrains de cette activité qui connaît une popularité croissante seront aménagés près du pavillon Jean-Marie-Benoit. Actuellement, les roulottes du chantier du centre aquatique sont disposées à cet endroit. 

Les travaux d’aménagement devraient donc commencer une fois que les roulottes auront été retirées. 

« L’objectif, c’est de faire les travaux le plus tôt possible. Ça devrait être en juin ou en juillet », a souligné le chef de division des actifs au service des travaux publics, Gaétan Belhumeur le mois dernier. 

Actualités

Les années de service des employés de Farnham soulignées

C’était soir de fête à la salle du conseil municipal de Farnham, lundi. Une quinzaine d’employés oeuvrant entre autres aux départements des loisirs, des travaux publics et de la sécurité incendie ont été honorés pour leurs années de service à la Ville.

Certains cumulent cinq ans, dix ans, 15 ans, 20 ans et même 25 ans de service. 

Dans l’ordre habituel: Clermont Bouvier, Sylvain Lapointe, Lucie Choquette, Suzanne Dubuc, François Tringle, Annie Tougas, le maire Patrick Melchior, Jacques Rousseau, Patrick Thibodeau, Dominic Drouin, Julien Ferland et Yvan Roy. Absents de la photo: Charles Marcotte, Dino Coudé et Hélène Couture-Dubé. Karine Blanchard 

Actualités

Des conducteurs au pied pesant à Cowansville

Une opération en matière de sécurité routière menée par les policiers de la Sûreté du Québec s’est soldée par l’émission de cinq contraventions pour excès de vitesse, lundi, à Cowansville.

Les agents étaient postés sur la rue Rivière, où ils ont intercepté cinq conducteurs qui ont excédé la limite de 50 km/h. Un automobiliste a d’ailleurs été capté à plus de 80 km/h, ce qui a entraîné une contravention de 226 $ et trois points d’inaptitude. 

La SQ rappelle qu’en milieu urbain le risque d’être impliqué dans une collision double tous les 5 km/h au-dessus de la limite de vitesse permise. 

Si chaque conducteur réduisait de 5 km/h sa vitesse moyenne, le nombre de blessés et de décès diminuerait de 15 % sur les routes du Québec. 

Actualités

Délit de fuite à Granby: un conducteur recherché par la police

Un homme est recherché par le Service de police de Granby pour avoir fui les lieux d’un accident dont il est responsable. L’impact est survenu vers 11 h 20, mardi, sur le 9e rang près de la rue Fréchette.

Un homme de 64 ans de Dunham a immobilisé son Dodge RAM pour tourner à gauche dans une entrée privée, explique Guy Rousseau, porte-parole du service de police.

La voiture du suspect a voulu le dépasser par la gauche en même temps que la victime tournait et l’a percuté avant de terminer sa course dans un banc de neige et de prendre la fuite.

«Heureusement, personne n’a été blessé», note M. Rousseau. Le fautif circulait à bord d’un GMC Jimmy ou d’un Chevrolet Blazer fabriqué autour de 2010. Ce véhicule pourrait être rouge, rouge foncé ou brun, alors que le pare-choc avant trouvé sur place est gris.

Chose certaine, le VUS n’a plus de pare-choc avant. Toute information permettant de retrouver le conducteur impliqué dans l’accident peut être transmise au 450 776-3333.

Actualités

Fraude par chèque : un suspect recherché

Le Service de police de Granby demande l’aide de la population afin d’identifier le suspect au cœur d’une fraude par chèques survenue à Granby.

En décembre, deux faux chèques de la compagnie granbyenne LP Expert 2013 inc., totalisant environ 16 000 $, ont été déposés à la succursale de la Banque Scotia, à Pincourt, près de Vaudreuil-Dorion, et l’argent retiré du compte. 

Le suspect que tente d’identifier la détective Marie-Eve Miquelon est un homme de race blanche d’environ 60 ans et qui portait la moustache au moment des faits. 

Toute information permettant de faire avancer l’enquête peut être transmise au memiquelon@granby.ca ou au 450-776-8333, poste 3622. 

Il est également possible de transmettre l’information de façon confidentielle via l’organisme Échec au crime au 1-800-711-1800. 

Justice

Accident mortel: Samuel Jutras subira son enquête préliminaire en juin

Le mécanicien responsable de l’entretien du camion impliqué dans la sortie de route mortelle survenue à Magog en janvier 2019 subira son enquête préliminaire en juin prochain.

Samuel Jutras ne contestera pas l’accusation de négligence criminelle causant la mort lors de cette étape préalable au procès.

À LIRE AUSSI: Accident de camion mortel à Magog : la défense veut étudier la preuve

L’homme de Saint-Césaire, âgé de 29 ans, était responsable de l’entretien mécanique du véhicule qui s’est renversé sur le boulevard Poirier le 18 janvier 2019 vers 11 h 30.

Le chauffeur du camion, Sylvain Ferguson, a perdu la vie lors de l’embardée avec son véhicule semi-remorque survenue près de l’intersection de la sortie de l’autoroute 55 avec le boulevard Poirier.

L’enquête préliminaire de Samuel Jutras a été fixée, mardi au palais de justice de Sherbrooke, aux 8 et 9 juin.

Une dizaine de témoins seront appelés à la barre.

Me Sophie Dubé assure la défense de Samuel Jutras, alors que Me Émilie Baril-Côté représente le ministère public.

La victime de 53 ans demeurait à Chambly et travaillait pour Sciures Jutras de Saint-Césaire.

Actualités

Encan pour une cause: Artêria renouvelle l’expérience

Après le franc succès qu’a connu son encan silencieux au profit de la SPA des Cantons l’an dernier, voilà que la galerie Artêria de Bromont reconduit l’initiative.

La précédente mouture avait permis d’amasser 6345$ pour la cause. Cette fois, l’argent récolté ira au Centre Marguerite-Dubois, qui offre notamment des services de dépannage alimentaire. L’événement, qui aura lieu le samedi

25 janvier, se déroulera à la galerie en formule 5 à 7. Il sera aussi possible de participer à la vente d’oeuvres d’art en ligne.

Actualités

L'accès à l'autoroute 10 E par la 139 fermé mercredi

Le ministère des Transports fermera la bretelle d’accès à l’autoroute 10 en direction est sur la route 139 à Saint-Alphonse-de-Granby, ce mercredi entre 9 h et 16 h.

Les automobilistes qui voudront emprunter l’autoroute pour circuler en direction de Sherbrooke sont donc invités à prendre un détour de 27 kilomètres, soit à se rendre à la sortie 55, située à Ange-Gardien, afin de reprendre l’autoroute en sens inverse. 

Les travaux qui seront effectués mercredi étaient initialement prévus le 18 décembre, mais avaient été reportés la veille à une date ultérieure.

Actualités

Intervention des pompiers à l’hôtel de ville de Granby

La présence de gaz à l’hôtel de ville de Granby lundi matin a nécessité l’intervention des pompiers, vers 8h40.

Des travaux d’entretien réalisés sur la génératrice installée sur le toit du bâtiment, situé à l’intersection des rues Principale et Dufferin, ont entraîné la présence de gaz au deuxième étage, explique Bruce Judge, chef aux opérations au Service des incendies de Granby. 

Les pompiers dépêchés sur place ont effectivement constaté la présence de gaz. La ventilation du bâtiment a permis de l’éliminer. 

La situation est rapidement rentrée dans l’ordre. Personne n’aurait été incommodé.

Actualités

Du courrier difficile à ramasser!

Le déneigement déficient d’une boîte postale communautaire donne du fil à retordre à certains résidants du secteur de la rue de l’Iris.

Insatisfait de l’entretien de la boîte aux lettres, Raynald Beauvais dit s’être présenté deux fois au bureau de poste pour se plaindre à une superviseure. Malgré le fait que ses doléances aient été prises au sérieux, le problème a persisté, si bien que le Granbyen de 84 ans a contacté la société d’État par téléphone.

Actualités

Financement des services policiers: Granby réclame plus d’équité

La Ville de Granby accentue la pression. Les élus ont, une fois de plus, adopté une résolution lundi soir afin de réclamer un traitement plus équitable et récurrent dans le financement des services policiers.

Granby n’est pas la seule à faire cette demande. Elle continue à faire front commun dans ce dossier avec les Villes de Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Jérôme.

Actualités

Incendies dans Brome-Missisquoi accusés retrouvent leur liberté d’ici au procès

Les deux hommes arrêtés pour avoir allumé six incendies dans Brome-Missisquoi, en décembre, ont pu recouvrer leur liberté en attendant leur procès.

À LIRE AUSSI: Série d’incendies criminels dans Brome-Missisquoi [VIDÉO]


La cour a accepté de libérer sous conditions Jonathan Grondin Bastille et James Hobbs Happyjack, sur qui pèsent des accusations d’incendies criminels et d’introduction par effraction.

Actualités

Speed dating entre organismes communautaires et députés

Les défis sont nombreux dans le milieu communautaire. Sept élus de la région de Rouville et de Saint-Jean-sur-Richelieu ont répondu favorablement à l’invitation de la CDC Haut-Richelieu Rouville, lundi, pour rencontrer ses membres.

À la manière d’un speed dating, les députées fédérales Lyne Bessette, Andréanne Larouche et Christine Normandin, le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet ainsi que les députés caquistes Jean-François Roberge, Claire Samson et Louis Lemieux sont passés de table en table afin de prendre connaissance des préoccupations et des revendications des organismes communautaires.

Actualités

Objectif de 500 000 $ pour réparer l’église de Saint-Pie

La Paroisse de St-Pie a lancé une grande collecte de fonds pour réparer l’église et l’un de ses clochers, celui-ci s’étant effondré sous la force des vents, le 1er novembre dernier.

« Les assurances paient 65 % des coûts de réparation, indique Thérèse Larocque, vice-présidente de la fabrique et marguillière. C’est pour ça qu’on a besoin de la population pour nous aider. On a commencé à faire du porte-à-porte la semaine passée. On cogne à chaque maison de Saint-Pie. Après, il va y avoir des brunchs, des concerts, etc.. Notre objectif est d’amasser 500 000 $. »

L’estimation des coûts pour réparer les dommages, mais aussi pour solidifier l’autre clocher, n’est pas terminée. Les assurances ne dédommageront pas les travaux faits sur le deuxième clocher, qui abrite les trois cloches, puisqu’il n’a pas été endommagé par la tempête, ajoute Mme Larocque.

Les travaux sont déjà commencés au niveau des poutres trop endommagées. Pour le clocher qui s’est effondré, son avenir reste incertain. « Tout dépendra de combien d’argent on va récolter », évoque la marguillière.

Lundi, les bénévoles qui feront du porte-à-porte dans les prochains jours ont été rencontrés pour connaître les informations à transmettre aux citoyens lors de leur passage et pour s’assurer de bien se présenter.

Actualités

L'actualité régionale en bref

Six jours de formation par l’Institut de leadership

Les entrepreneurs et gestionnaires dans Brome-Missisquoi sont invités à suivre le programme de certification en leadership et habiletés de direction de l’Institut de leadership, qui se déplacera exceptionnellement dans la région. Cette formation de six jours sera offerte à moitié prix grâce à une participation financière d’Emploi-Québec, indique Mélanie Gobeille, directrice de la Chambre de commerce Brome-Missisquoi, instigatrice de cette initiative.

« Cette occasion représente une chance unique pour nos entrepreneurs de la région pour qui se déplacer plusieurs jours à Montréal est impossible, sans compter les frais qui sont souvent trop élevés pour les PME », selon Me Joannie Tardif, présidente de la CCB-M. Les participants, qui doivent s’inscrire rapidement auprès de la CCB-M, entendront plus de 11 intervenants, dont cinq personnalités de renom. Par exemple, Pierre Lavoie leur partagera sa vision du leadership. La formation sera tenue en deux temps, soit les 26, 27 et 28 février, puis les 25, 26 et 27 mars, à l’Auberge West Brome. Les places sont limitées. Cynthia Laflamme

Entrave sur un pont à Brigham

Le pont du chemin Léger, à Brigham, fera l’objet de travaux de réparation, mercredi, ce qui entraînera sa fermeture complète pour quelques heures, soit de 8 h à 12 h. Les utilisateurs de ce pont qui enjambe la rivière Yamaska devront faire un détour d’environ 9 km par le chemin Grégoire, la route 139 et le chemin Magenta Ouest. Ces entraves peuvent être modifiées ou annulées en raison de contraintes opérationnelles ou des conditions météorologiques. La Voix de l’Est

Journée gratuite au parc national de la Yamaska 

Le parc national de la Yamaska sera l’un des 17 établissements de la Sépaq à ouvrir gratuitement ses guérites, ce samedi 25 janvier, dans le cadre de la 4e Journée d’hiver Sépaq. Pour l’occasion, des activités et animations seront offertes aux visiteurs, qui pourront découvrir les attraits hivernaux du parc, en plus d’y pratiquer plusieurs sports d’hiver tels que le ski de fond, la raquette, le fatbike, la glissade et la randonnée pédestre. Les visiteurs qui se présenteront samedi recevront aussi un laissez-passer valide pour une autre visite hivernale au même endroit ou bien dans un autre parc du réseau, a-t-on indiqué dans un communiqué. Marie-Ève Martel

Actualités

Centre de la nature de Farnham : la première phase complétée

Le chantier de réaménagement du Centre de la nature de Farnham progresse. Une première phase des travaux a été réalisée à ce jour, ce qui a permis la réouverture des sentiers. Une deuxième et dernière étape sera complétée au printemps.

« Tout est à neuf. On a redoré l’image de notre beau sentier. C’est un joyau », estime Patrick Melchior, maire de Farnham.  

Une partie des travaux a été réalisée au cours des dernières semaines. Les sentiers pédestres ont été élargis à 1,5 mètre. Les ouvriers ont également procédé au remplacement des ponceaux sous les sentiers. Une nouvelle passerelle et une plateforme, conçues en aluminium avec un plancher en bois, ont été installées. 

La réalisation de ces travaux a entraîné la fermeture des sentiers. Ceux-ci sont de nouveau ouverts au public.

D’autres travaux seront réalisés au printemps, probablement en avril, notamment l’enrochement des sentiers et la renaturalisation de certains secteurs du Centre. 

Rappelons que le projet de réfection de ce grand espace vert est dans les cartons depuis 2017. Les travaux ont pu être lancés lorsque le ministère de l’Environnement a émis un certificat d’autorisation à la Ville.

Deux contrats s’élevant à plus de 715 000 $ ont été octroyés pour la réalisation du projet. Le contrat de construction de la passerelle et de la plateforme a été octroyé à Excavation E.S.M. pour un montant de 271 053 $, tandis que celui pour le réaménagement des sentiers a été confié à Gestimaction inc. pour une somme de 444 033 $. 

Actualités

Détecteurs de monoxyde de carbone: Val-des-Cerfs pleinement équipée

Tous les établissements de Val-des-Cerfs qui nécessitent un détecteur de monoxyde de carbone en sont désormais équipés, affirme la commission scolaire.

Il y a un an, une fuite de ce gaz toxique et inodore avait mené à l’évacuation d’une école primaire de Montréal. Une trentaine de personnes avaient alors été hospitalisées. 

L’établissement scolaire ne détenait pas de détecteur de monoxyde de carbone, ce qui a incité Québec à exiger que toutes les commissions scolaires s’assurent que leurs écoles soient sécuritaires.

Un décret ministériel adopté en août 2019 les a ensuite obligées à équiper adéquatement tous les bâtiments qui en avaient besoin avant le 15 novembre dernier.

Malgré cela, un reportage de Radio-Canada a récemment révélé que 20 % des 2459 bâtiments scolaires du Québec dotés d’un système de combustion n’avaient toujours pas les détecteurs nécessaires.

Centrale d’alarme

À Val-des-Cerfs, les 44 établissements qui utilisent un système de chauffage par combustion — la plupart au gaz naturel — sont désormais équipés de détecteurs de monoxyde de carbone. Les trois autres sont 100 % électriques, indique François Bergeron, directeur du service des ressources matérielles.

Il s’agit des écoles primaires des Bâtisseurs et Eureka à Granby ainsi que l’école Notre-Dame-de-Lourdes, à Saint-Armand.

La moitié des écoles de Val-des-Cerfs qui en nécessite sont munies de détecteurs de type résidentiel, donc non reliés à une centrale d’alarme et jugés moins sécuritaires.

Un appel d’offres de 136 000 $ a été lancé afin de les remplacer ce printemps par des détecteurs commerciaux, dit M. Bergeron. Il s’attend d’ailleurs à ce que la Régie du bâtiment du Québec impose une norme de détecteurs de type commercial pour tous les établissements d’enseignement.

La commission scolaire a déjà investi 33 000 $ pour se conformer aux exigences.

« On est équipés. On est aux normes et nous faisons des inspections annuelles de l’ensemble de nos chaufferies, indique le directeur du service des ressources matérielles. On ne saurait tolérer une installation qui n’est pas conforme. »

Actualités

Des chiens entraînés à soutenir émotionnellement leurs maîtres

Plutôt que des pilules ou une thérapie, un médecin pourrait prescrire un chien de support émotionnel à une personne souffrant d’anxiété, de stress post-traumatique, d’agoraphobie ou du trouble du spectre de l’autisme. Une mission d’éducation canine et de soutien que s’est donné Chantal Kruger en créant son entreprise Chien ASE (Aide Support Émotionnel), basée à Granby.

Détenant une formation en éducation canine avec plus de 20 ans d’expérience, Mme Kruger a créé son entreprise il y a cinq ans dans le but de venir en aide aux personnes souffrant de troubles de l’humeur ou psychiques. Vivant elle-même avec un trouble d’anxiété et avec des limitations physiques restreignant ses déplacements, elle a formé son chien Albert pour être son support émotionnel.

Elle a décidé de s’investir et d’utiliser ses expériences, connaissances et formations afin d’entraîner d’autres chiens à apporter du soutien émotionnel adapté à chaque personne.

« Je travaille avec les chiens, mais j’éduque aussi les bénéficiaires. Ça augmente le lien d’appartenance entre eux. Le lien entre le chien et le bénéficiaire est vraiment ce qu’il y a de plus important. »

Types de chiens

Depuis la création de Chien ASE, une douzaine de bénéficiaires ont pu profiter de l’expertise de Chantal et ont maintenant un compagnon poilu.

Une distinction est toutefois à faire entre un chien d’assistance un chien de support émotionnel.

Un chien de support émotionnel permet d’aider la personne qui doit composer avec un handicap dit « invisible » lié à la santé mentale. 

Un chien d’assistance, par contre, accompagne les bénéficiaires ayant un handicap physique ou une maladie chronique, comme la cécité, la surdité, l’épilepsie ou des personnes étant à mobilité réduite. Le chien peut par exemple ramasser des objets par terre, comme Albert, qui peut prendre des trombones avec ses dents. Albert range aussi ses jouets pour ne pas que sa maîtresse, qui est parfois somnambule, trébuche pendant la nuit.

Albert peut sentir à l’avance quand Mme Kruger est fatiguée et souhaite s’allonger pour se reposer, elle qui est souvent en proie aux angines de poitrine.

Un vrai petit prodige sur quatre pattes, indispensable dans sa vie, qu’on peut voir à l’œuvre dans une vidéo montrant quelques commandes et comportements, disponible sur la page Facebook Chien ASE. 

Actualités

Une nouvelle arène pour la relève de l'impro granbyenne

Pendant une journée complète, 55 jeunes du secondaire ont pu interpréter un nombre incalculable de personnages dans des situations des plus inédites. L’Improlympiade, un premier tournoi d’improvisation interécole, a eu lieu à la polyvalente J.-H. Leclerc, samedi.

Des équipes de l’école secondaire du Verbe Divin, du Collège­ du Mont-Sacré-Coeur, et des écoles de la Haute-Ville, l’Envolée, Joseph-Hermas-Leclerc et Improgolau — l’école d’improvisation de Patrick Golau — ont répondu à l’invitation. « C’est une grande réussite », commente Éric Goudreau­, chargé de projet à Vie culturelle et communautaire de Granby.

L’équipe des  Jeunes ambassadeurs de Granby (JAG), organisateurs de l’événement, avait en tête d’organiser quelque chose de rassembleur autour de l’improvisation. S’est ajoutée l’idée de tenir des ateliers dans les écoles où l’improvisation n’est pas une activité proposée.