Actualités

Le maire Bonin de retour à l'hôtel de ville

Absent de l’hôtel de ville depuis un mois et demi, le maire de Granby, Pascal Bonin, a réintégré ses fonctions jeudi. Et il dit revenir avec « la ferme intention » de terminer les projets en cours.

« Je pense particulièrement au [réaménagement du] centre-ville, au centre Notre-Dame, au centre aquatique et à la planification stratégique. J’ai hâte de retrouver les élus, qui sont devenus des amis. Je ne suis pas du type à abandonner », a lancé Pascal Bonin, en entrevue à La Voix de l’Est

Celui-ci avait choisi d’être discret sur les raisons qui ont entraîné son absence prolongée de l’hôtel de ville. Cela a d’ailleurs donné lieu à une foule de rumeurs. Jeudi, Pascal Bonin a affirmé sans détour que c’est un épuisement professionnel qui est à l’origine de cette pause. 

« Je traînais de la fatigue depuis longtemps. Et je n’en venais pas à bout. Ce n’est pas compliqué, j’étais épuisé. Quand on fait un métier comme celui-là, on travaille pour les citoyens. Si on n’a pas l’énergie pour ça, on n’est pas d’une grande utilité. J’ai pris cette décision en me disant qu’un dirigeant honnête est capable de dire qu’il est mieux de se retirer le temps de refaire le plein d’énergie, plutôt que de risquer de prendre de mauvaises décisions », explique le maire. 

Celui-ci affirme avoir ainsi pris le temps nécessaire pour « remonter » la pente. Il se réjouit par ailleurs d’avoir eu le support de sa famille et des citoyens qu’il a croisé au cours des dernières semaines. Ils ont été nombreux, selon lui, à lui manifester leur appui et à lui recommander de prendre le temps de se reposer.

Une leçon

Pascal Bonin dit aimer son travail à la mairie. Et il y met tout le temps nécessaire, affirme-t-il. Et parfois beaucoup plus. Il pourrait donc retenir une leçon de cet épisode. 

« Je fais vraiment mon travail avec mon coeur et mes tripes. Mais je vais devoir apprendre, je pense, à ce que ce soit plus naturel et plus posé », juge-t-il. 

Le maire dit par ailleurs avoir apprécié cette période de recul de la mairie et de la vie publique. « Je suis fébrile de revenir. Ça m’a fait du bien de voir ça d’un autre oeil », déclare-t-il.

Pascal Bonin a présidé sa dernière séance ordinaire du conseil en avril dernier. Depuis ce temps, le conseiller municipal Alain Lacasse agissait à titre de maire suppléant.

Justice et faits divers

Fillette tuée: le père veut être remis en liberté

GRANBY - Le père de la fillette de sept ans morte à la suite d'une possible maltraitance parentale à Granby, en avril, veut être remis en liberté en attendant son procès.

Son avocat, Me Martin Latour, en a fait l'annonce jeudi alors que les dossiers du père et de la belle-mère de la fillette, tous deux détenus, revenaient devant la cour.

La date du 6 juin a été retenue pour cette audience, de concert avec la représentante de la poursuite, Me Laurence Bélanger.

Pour la co-accusée dans cette affaire, Me Rachel Bernatchez a choisi le 3 juin pour la suite du dossier, mais pour la forme seulement. «J'ai des vérifications à faire avant de prendre position sur l'enquête sur remise en liberté», a indiqué l'avocate.

Aucune nouvelle accusation n'a été déposée contre le couple accusé pour le moment de séquestration et, dans le cas de la belle-mère, d'une charge supplémentaire de voies de fait graves.

Ils n'ont d'ailleurs pas été amenés devant la cour au palais de justice de Granby.

Le 29 avril dernier, la fillette — dont on ne peut publier l’identité afin de protéger d’autres éventuels témoins — avait été transportée d’urgence à l’hôpital, où elle est décédée le lendemain. Très amaigrie, elle aurait aussi été ligotée et bâillonnée dans les heures précédant son transport en ambulance.

Divers témoignages ont été recueillis à l’effet qu’elle avait tenté de fuir le domicile familial dans la nuit précédant son hospitalisation. Elle aurait aussi fait plusieurs fugues par le passé. 

Elle était sous la supervision de la Direction de la protection de la jeunesse et le tribunal avait accepté de donner la garde complète de l’enfant au père en 2018. Il devait lui faire l’école à la maison.

Actualités

Opération policière visant les Hells Angels

L'Escouade régionale mixte Rive-Nord et l'Escouade nationale de répression contre le crime organisé (ENRCO) mènent jeudi matin une opération policière visant les Hells Angels, notamment à Roxton Pond.

Plus de 130 policiers participent à l'opération contre les membres d'un présumé réseau de trafic de stupéfiants. Dix-huit perquisitions sont réalisées du côté de Sainte-Thérèse, Laval, sur l'île de Montréal et à Roxton Pond.

Aucune arrestation n'est prévue. Il s'agit de perquisitions réalisées en cours d'enquête, précise la porte-parole de la Sûreté du Québec, Geneviève Bruneau. 

Actualités

Fillette tuée à Granby: le dossier du père et de la belle-mère revient devant la cour

Le dossier du père et de la belle-mère de la fillette de sept ans tuée à Granby devait revenir devant la cour aujourd’hui. La Couronne n’est toutefois pas prête à déposer de nouvelles accusations, a appris La Voix de l’Est.

«Nous attendons toujours des résultats d’expertises médicales et policières», a indiqué Me Laurence Bélanger, du ministère public.

Actualités

Subventions à l’achat d’un vélo: le programme encore bonifié

Le programme de subventions de la Ville de Granby qui prévoit une aide financière à l’achat d’un vélo continue à rouler à fond de train. Pour la deuxième année consécutive, les élus ont décidé de revoir le budget à la hausse en cours de route.

Une enveloppe de 25 000 $ avait initialement été prévue en 2019 pour ce programme. Mais comme le budget sera bientôt épuisé, et que la belle saison débute à peine, il a été convenu de le doubler. Les membres du conseil municipal ont donné le feu vert au transfert d’un montant additionnel de 25 000 $, lors de la deuxième séance ordinaire du mois de mai.

Actualités

Jean Boissonneault subira son nouveau procès en octobre

Ce n’est pas avant octobre 2019 que le coureur automobile et employé d’une entreprise de remorquage Jean Boissonneault subira son nouveau procès pour agression sexuelle d’une mineure.

Les parties ont convenu, mercredi, de retenir les dates du 29 et 30 octobre pour ces audiences qui se tiendront devant la Cour du Québec, en chambre criminelle.

Actualités

Aucune sanction disciplinaire pour le sit-in à l'urgence de Granby

À deux reprises en avril, des infirmiers de l’urgence de l’hôpital de Granby ont refusé d’effectuer leur quart de travail. Ces effectifs, qui prétextaient les répercussions du manque de personnel pour mettre de l’avant cette ultime mesure, s’en tireront finalement avec des avis verbaux de l’employeur.

« Concernant les sit-in, on a appris récemment que les employés concernés auront un avis verbal seulement. Il y aura peut-être une attention particulière pour les gens qui ont fait les deux sit-in. L’employeur pourrait les rencontrer pour les sensibiliser encore plus », a indiqué la présidente du Syndicat des professionnelles en soins des Cantons-de-l’Est (FIQ-SPSCE), Sophie Séguin. Le CIUSSS de l’Estrie a corroboré cette information.

Actualités

Mont Foster: un citoyen s’oppose à un nouveau projet immobilier

Permettre la construction de maisons dans le mont Foster est une hérésie environnementale, soutient Paul Geoffrion. Il appelle les citoyens de Bolton-Ouest à se prononcer contre la nouvelle mouture du projet immobilier afin de protéger la montagne.

Plusieurs éléments clochent dans le projet immobilier qui sera présenté samedi lors d’une consultation publique, indique M. Geoffrion, un opposant de la première heure à ce que le mont Foster accueille des maisons. Il identifie cinq aspects militant pour le rejet de la proposition des promoteurs.

Actualités

Des victoires d’hier pour la liberté d’aujourd’hui

Le projet « Pour une meilleure intégration de la population immigrante » mis sur pied par l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (AFEAS) de Granby s’est avéré un vif succès. Un total de 157 personnes, soit la moitié plus que l’objectif espéré, ont suivi la série d’ateliers historiques visant à éduquer les nouveaux arrivants sur la société québécoise.

« Pour certains des réfugiés qui viennent s’installer à Granby, le choc est grand à leur arrivée : les femmes ici, ont les mêmes droits que les hommes », a souligné Céline Duval, qui a prodigué les ateliers autour de trois grands thèmes : l’éducation, le travail et la participation citoyenne.

Actualités

De belles opportunités à saisir pour les travailleurs étrangers

Le manque de main-d’œuvre est une problématique qui est grandement discutée présentement. Pour pallier ce problème, la Fédération des chambres de commerce du Québec se tourne vers les travailleurs étrangers. Pour ces derniers, il peut toutefois être difficile de trouver un emploi. C’est pour cette raison que la Ville de Cowansville leur tend la main afin de les aider.

En ce mercredi matin ensoleillé, l’activité organisée par la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi (CCB-M) et la MRC a accueilli chaleureusement les immigrants qui se cherchent un travail. Cet événement a permis à 22 entreprises du territoire d’interviewer 20 candidats pour ainsi pourvoir les nombreux postes vacants.