La Voix de l’Est
Cette controverse est née d’un rapport du Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) qui suggère d’abaisser les recommandations de consommation d’alcool à seulement deux verres par semaine.
Cette controverse est née d’un rapport du Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) qui suggère d’abaisser les recommandations de consommation d’alcool à seulement deux verres par semaine.

L'alcool est-il «toujours toxique»?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’AFFIRMATION: «La nouvelle controverse de l’heure est que l’alcool n’aurait pas de dose sans danger, il serait toujours toxique, même en quantités infimes. Mais beaucoup des maladies auxquelles il est associé sont rares. Par exemple, on peut dire que l’alcool augmente le risque de cancer de l’œsophage de 50 %, mais si l’incidence de ce cancer est de 1 / 15 000, alors l’alcool le ferait passer à 1,5 / 15 000. Donc est-ce qu’il vaut la peine d’en faire tout un plat?» demande Sylvain Gagnon, de Chicoutimi.