La Voix de l’Est
Les vaccins semblent avoir moins d’effet quand les doses sont rapprochées, ou quand ils suivent de trop près une infection au virus.
Les vaccins semblent avoir moins d’effet quand les doses sont rapprochées, ou quand ils suivent de trop près une infection au virus.

Une dose à tous les cinq mois?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’affirmation: «Comment expliquer la nécessité d’une nouvelle dose de rappel à tous les cinq mois? Est-ce à cause de l’effet limité dans le temps des vaccins à ARN ou parce que le virus mute sans cesse? Si c’est la première hypothèse qui est la bonne, y a-t-il des compagnies pharmaceutiques qui travaillent sur un vaccin plus conventionnel? Après trois ans, on devrait y être arrivé, non?», demande Daniel Baril, de Saint-Antoine-de-Tilly.