La Voix de l’Est
L’arrêt des procédures contre Jacques Delisle est un remède trop extrême, a plaidé la Couronne mardi en Cour d’appel.
L’arrêt des procédures contre Jacques Delisle est un remède trop extrême, a plaidé la Couronne mardi en Cour d’appel.

L'arrêt des procédures contre Jacques Delisle: un remède trop draconien pour la Couronne

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
L’arrêt des procédures contre Jacques Delisle est un remède trop extrême, a plaidé la Couronne mardi en Cour d’appel. Surtout dans des circonstances, dit-elle, où l’ancien juge accusé du meurtre de sa femme a toujours dans sa manche des experts pour défendre la thèse du suicide de la victime.