La Voix de l’Est
La santé fragile du lac Brome ne date pas d’hier. La présence de phosphore en trop grande quantité, ainsi que d’espèces exotiques envahissantes, comme le myriophylle à épis ou la moule zébrée, commande d’agir plus efficacement.
La santé fragile du lac Brome ne date pas d’hier. La présence de phosphore en trop grande quantité, ainsi que d’espèces exotiques envahissantes, comme le myriophylle à épis ou la moule zébrée, commande d’agir plus efficacement.

Un nouvel outil pour améliorer la santé du lac Brome

Jérôme Savary
Jérôme Savary
La Voix de l'Est
La santé fragile du lac Brome ne date pas d’hier. La présence de phosphore en trop grande quantité, ainsi que d’espèces exotiques envahissantes, comme le myriophylle à épis ou la moule zébrée, commande d’agir plus efficacement. La mise sur pied d’un plan d’action 2022-2026 pour un lac Brome en santé, annoncée lundi, invite les riverains et les plaisanciers à faire partie de la solution.