La Voix de l’Est
Après le lancement des campagnes de vaccination anti-COVID début 2021, un lien a rapidement été suspecté entre les vaccins à vecteur viral — AstraZeneca et Johnson & Johnson — et la survenue de ces troubles sanguins.
Après le lancement des campagnes de vaccination anti-COVID début 2021, un lien a rapidement été suspecté entre les vaccins à vecteur viral — AstraZeneca et Johnson & Johnson — et la survenue de ces troubles sanguins.

COVID: une étude confirme un risque plus élevé de thrombose avec le vaccin AstraZeneca

Agence France-Presse
Les cas de thrombose sont plus fréquents après le vaccin anti-COVID d’AstraZeneca qu’après celui de Pfizer/BioNTech, même s’ils restent très rares, détaille une étude publiée jeudi, confirmant un risque déjà pris en compte par les autorités sanitaires.