La Voix de l’Est
Le commandant des Forces armées canadiennes (FAC) a été averti par ses principaux conseillers juridiques et médicaux l’année dernière qu’il n’était pas nécessaire d’exiger que tous les soldats soient vaccinés contre la COVID-19 - et que cela risquait de ne pas constituer une mesure contraignante en vertu du droit.
Le commandant des Forces armées canadiennes (FAC) a été averti par ses principaux conseillers juridiques et médicaux l’année dernière qu’il n’était pas nécessaire d’exiger que tous les soldats soient vaccinés contre la COVID-19 - et que cela risquait de ne pas constituer une mesure contraignante en vertu du droit.

Le chef de la défense avait obtenu des mises en garde sur la vaccination obligatoire

Lee Berthiaume
La Presse Canadienne
Le commandant des Forces armées canadiennes (FAC) a été averti par ses principaux conseillers juridiques et médicaux l’année dernière qu’il n’était pas nécessaire d’exiger que tous les soldats soient vaccinés contre la COVID-19 - et que cela risquait de ne pas constituer une mesure contraignante en vertu du droit.