La Voix de l’Est
Je suis déçu de nos chefs de partis, lesquels pendant les débats ont tous et toute souligner l’importance du français, et en particulier, Paul St-Pierre Plamondon qui a insisté pour sa défense en tant que « patriote » disait-il.
Je suis déçu de nos chefs de partis, lesquels pendant les débats ont tous et toute souligner l’importance du français, et en particulier, Paul St-Pierre Plamondon qui a insisté pour sa défense en tant que « patriote » disait-il.

Tous nos chefs agenouillé(e)s 

LA VOIX DES LECTEURS / Les deux débats des chefs n’ont eu lieu qu’en français, tant à TVA qu’à Radio-Canada, contrairement à la campagne électorale de 2018. Sauf que pour l’après-débat, les deux chaînes ont réservé deux questions en anglais pour les journalistes anglophones, des journalistes qui avaient, bien sûr, écouté tout le débat en français.