La Voix de l’Est
La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) a constaté «d’importantes lacunes» lors de l’enquête qu’elle a menée en février dernier sur les conditions de vie des jeunes hébergés dans des unités de débordement de la DPJ de la Mauricie-Centre-du-Québec.
La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) a constaté «d’importantes lacunes» lors de l’enquête qu’elle a menée en février dernier sur les conditions de vie des jeunes hébergés dans des unités de débordement de la DPJ de la Mauricie-Centre-du-Québec.

Unités de débordement à la DPJ: «d’importantes lacunes» constatées

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) a constaté «d’importantes lacunes» lors de l’enquête qu’elle a menée en février dernier sur les conditions de vie des jeunes hébergés dans des unités de débordement de la DPJ de la Mauricie-Centre-du-Québec. Si cette situation a été corrigée, le problème de surcapacité demeure.