La Voix de l’Est
On craint que la brutalité de certains jeux ne banalise l’agression, ce qui enlèverait un des «freins cognitifs» qui préviennent généralement la violence.
On craint que la brutalité de certains jeux ne banalise l’agression, ce qui enlèverait un des «freins cognitifs» qui préviennent généralement la violence.

Les jeux vidéo violents changent-ils vraiment le comportement des ados?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’affirmation: «Je suis inquiet : mon petit-fils de 13 ans est adepte de jeux vidéo violents comme Fortnite, et il y joue plusieurs heures par jour les week-ends. Des études ont montré que le cerveau des jeunes peut être remodelé par des stimuli divers. Alors je me demande : ces jeux vidéo violents peuvent-ils altérer, de façon négative et permanente, le comportement?» demande Jean Lavallée, de Saint-Augustin-de-Desmaures.