La Voix de l’Est
Le CAMI de Desjardins permet de faire d’une pierre deux coups : recruter des travailleurs étrangers temporaires, d’ici et ailleurs, tout en les épaulant à travers leur intégration
Le CAMI de Desjardins permet de faire d’une pierre deux coups : recruter des travailleurs étrangers temporaires, d’ici et ailleurs, tout en les épaulant à travers leur intégration

L’accueil «fait maison» des travailleurs étrangers chez Desjardins

Marie-Soleil Brault
Marie-Soleil Brault
Le Soleil
Depuis un an, Desjardins a bonifié ses rangs de 2000 travailleurs étrangers d’une quinzaine de nationalités différentes. Et d’ici 2025, l’institution compte en accueillir le double, grâce à son nouveau Centre d’accompagnement en matière d’immigration (CAMI), lancé ce mois-ci, facilitant les processus administratifs pour s’établir au Québec.