La Voix de l’Est
Paul Sarrazin tenant trois casquettes qui ont une valeur particulière à ses yeux, à commencer par celle de droite. « Ma toute première », dit-il. Elle remonte à l’année 1987 et porte le nom de l’entreprise qu’il dirigeait alors.
Paul Sarrazin tenant trois casquettes qui ont une valeur particulière à ses yeux, à commencer par celle de droite. « Ma toute première », dit-il. Elle remonte à l’année 1987 et porte le nom de l’entreprise qu’il dirigeait alors.

« Les casquettes, c’est l’histoire de ma vie ! » [GALERIE PHOTOS+VIDÉO]

Olivier Pierson
Olivier Pierson
La Voix de l'Est
Lorsqu’il ne se consacre pas à la politique, Paul Sarrazin laisse libre cours à diverses passions, dont celle qui le lie aux casquettes. Sans doute la plus tenace, mais aussi la plus folle. Le préfet de la MRC de La Haute-Yamaska estime sa collection à plus de 2000 modèles, dont la moitié lui a été offerte. Ça veut dire que s’il décidait d’en porter une différente chaque jour, ça lui prendrait plus de cinq ans. Portrait de ce personnage haut en couleur qui a rarement les cheveux dans le vent.