La Voix de l’Est
Selon le chef du PCQ, Éric Duhaime, la communauté anglophone du Québec mérite d’avoir son débat pour aborder les enjeux qui lui sont chers, notamment les questions de santé, d’éducation et de langues.
Selon le chef du PCQ, Éric Duhaime, la communauté anglophone du Québec mérite d’avoir son débat pour aborder les enjeux qui lui sont chers, notamment les questions de santé, d’éducation et de langues.

Éric Duhaime veut débattre en anglais même en l’absence du premier ministre

Mathieu Paquette
La Presse Canadienne
«Les absents ont toujours tort», plaide le Parti conservateur du Québec (PCQ), qui serait prêt à participer à un débat en anglais au cours de la prochaine campagne électorale même si le premier ministre François Legault refuse d'y être.