La Voix de l’Est
Jonathan Custeau
La Tribune
Jonathan Custeau
Le récit de Gary Lawrence sur la route de la Mort, en Bolivie, suffit à décourager les poules mouillées comme moi de s’y aventurer.
Le récit de Gary Lawrence sur la route de la Mort, en Bolivie, suffit à décourager les poules mouillées comme moi de s’y aventurer.

(Re)découvrir le monde avec Gary Lawrence

CHRONIQUE / La pandémie aura cloué même les grands aventuriers comme Gary Lawrence en sol canadien. Le rédacteur en chef du magazine Espaces et journaliste pour Le Devoir n’en a pas moins été prolifique en matière de carnets de voyage. Après ses Fragments d’ailleurs, qui soulignaient en 50 récits 25 années de bourlingue, et ses Fragments d’ici, un livre imprévu qui s’est imposé par l’inachevable COVID, il revient avec Fragments d’ailleurs 2. De la Norvège à Oman, en passant par le Mexique et l’Australie, il entraîne une nouvelle fois le lecteur autour du monde par la magie des mots.