La Voix de l’Est
Félix Camirand-Lemyre, professeur à l’Université de Sherbrooke, a participé à une étude statistique démontrant le faible risque de permettre aux hommes de donner du plasma même s’ils ont eu une relation sexuelle avec un autre homme dans les trois derniers mois.
Félix Camirand-Lemyre, professeur à l’Université de Sherbrooke, a participé à une étude statistique démontrant le faible risque de permettre aux hommes de donner du plasma même s’ils ont eu une relation sexuelle avec un autre homme dans les trois derniers mois.

Héma-Québec veut faciliter les dons de plasma des hommes gais

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Héma-Québec demande à Santé Canada d’assouplir les règles entourant le don de plasma pour les hommes ayant eu des relations sexuelles avec d’autres hommes. Elle suggère un dépistage selon le comportement sexuel de tous les donneurs plutôt que d’imposer une période d’abstinence de trois mois aux hommes gais ou bisexuels.