La Voix de l’Est
La Ville de Granby devra payer les indemnités intégrales de vacances, de congés de maladie et de congés mobiles qu’elle avait réduites en 2020 pour ses employés cols bleus et cols blancs, mis à pied de façon temporaire au début de la pandémie, a récemment ordonné une arbitre du travail.
La Ville de Granby devra payer les indemnités intégrales de vacances, de congés de maladie et de congés mobiles qu’elle avait réduites en 2020 pour ses employés cols bleus et cols blancs, mis à pied de façon temporaire au début de la pandémie, a récemment ordonné une arbitre du travail.

Des salariés de la Ville de Granby ont gain de cause

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La Ville de Granby croyait pouvoir réviser les vacances annuelles, les congés de maladie et les congés mobiles de ses employés cols bleus et cols blancs mis à pied de façon temporaire au début de la pandémie, l’an dernier. Le Tribunal d’arbitrage en a toutefois décidé autrement.