La Voix de l’Est
Les membres du gang «400 mawozo», qui contrôlent depuis des mois la zone où circulaient samedi le groupe de missionnaires et des membres de leur famille, ont réclamé un million de dollars par personne gardée otage, selon les informations recueillies par l’AFP.
Les membres du gang «400 mawozo», qui contrôlent depuis des mois la zone où circulaient samedi le groupe de missionnaires et des membres de leur famille, ont réclamé un million de dollars par personne gardée otage, selon les informations recueillies par l’AFP.

Plus forts et plus présents, les gangs rongent Haïti

Amélie Baron
Agence France-Presse
La recrudescence des enlèvements crapuleux en Haïti, dont le rapt de 17 citoyens nord-américains samedi est le dernier cas emblématique, illustre la domination accrue des gangs sur le pays, favorisée par la profonde crise politique et l’impuissance du système judiciaire.