La Voix de l’Est
Une telle annonce de la part des autorités sanitaires est susceptible d’intéresser notamment les personnes ayant reçu le vaccin unidose de Johnson & Johnson, soit quelque 15 millions d’Américains.
Une telle annonce de la part des autorités sanitaires est susceptible d’intéresser notamment les personnes ayant reçu le vaccin unidose de Johnson & Johnson, soit quelque 15 millions d’Américains.

Les États-Unis pourraient autoriser les «mélanges» de vaccins pour le rappel anti-COVID

Agence France-Presse
Les autorités sanitaires américaines se préparent à autoriser l’utilisation d’un vaccin anti-COVID différent pour la dose de rappel que celui utilisé initialement pour l’immunisation, selon des médias américains.